fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Aprs la crise, EBP scrute l’avenir des TPE/PME en France

Juin 23, 2020 | Web | 0 commentaires


L’diteur de logiciels de gestion EBP s’appuie sur les donnes gres par ses clients TPE/PME pour livrer des statistiques sur la croissance et la baisse du chiffre d’affaires par dpartements et par secteurs d’activit travers un tableau interactif.

Sur la base des données anonymisées d’une partie de ses clients, l’éditeur de logiciels de gestion EBP a établi un observatoire de sortie de crise des TPE/PME en France. Son échantillon porte sur 21 000 entreprises de 1 à 250 salariés (sur 560 000 clients utilisant ses applications de facturation, comptabilité et paie). Un tableau de bord dynamique, accessible en ligne, permet de voir les évolutions de chiffre d’affaires, le recours au chômage partiel et le taux de chômage par semaines et par rapport à 2019, par départements et par secteurs d’activité (code Naf). Une carte de France fournit pour chaque département le chiffre d’affaires réalisé et le taux de croissance ou décroissance suivant le domaine d’activité retenu. « La donnée est nécessaire pour comprendre le passé mais surtout pour anticiper les évolutions sectorielles ou régionales », souligne Véronique Vaslot, responsable du pôle Data d’EBP dans un communiqué.

Tous secteurs d’activité confondus, la baisse du chiffre d’affaires s’établit à 11% du 1er janvier au 31 mai 2020, par rapport à 2019. L’hébergement et la restauration enregistrent un recul de 39% depuis le début de l’année, le secteur de la construction de 16% à fin mai et celui du commerce, de 11%. Certains secteurs ont connu une croissance positive ou nulle comme la santé, la finance et les assurances, la production d’eau et d’électricité, l’agriculture, l’information et la communication ou l’administration publique. « Un bon présage pour les PME locales de ces secteurs qui sont sur une bonne tendance », constate Véronique Vaslot.

Priorités : réduire les charges et relancer les opportunités commerciales

En considérant les entreprises ayant eu recours au moins une fois au chômage partiel sur une semaine, le taux de chômage partiel s’est élevé à 46% au plus fort de la crise (semaine 14) tous secteurs confondus. En mai, après le déconfinement, il est tombé à 8%. 

L’observatoire de sortie de crise dégage par ailleurs les 4 priorités des TPE/PME. Elles sont 35% à vouloir réduire les charges, les coûts et l’investissement, 30% se concentrent sur la relance des opportunités commerciales, 21% vont revoir les processus et l’organisation. Enfin, seules 7% disent vouloir mettre l’accent sur la modernisation de l’équipement interne : SaaS, sécurité, performance.

Aprs la crise, EBP scrute l'avenir des TPE/PME en France

Le tableau interactif indique pour chaque département la part des salariés au chômage partiel : ci-dessus, 52,80% pour la Loire-Atlantique. (Crédit : EBP)



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0