fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Avec Work.com, Salesforce se positionne sur le postCovid-19

Juin 24, 2020 | Web | 0 commentaires


Pour aider les entreprises mieux grer la prsence – physique ou virtuelle – de leurs salaris dans un monde postCovid-19, Salesforce remet en avant sa solution Work.com.

Lancé en 2012, le programme Work.com de Salesforce – issu de l’acquisition de Rypple – connaît une seconde vie avec la pandémie Covid-19. Comme nous vous l’avons expliqué fin mai, la plateforme Work.com, profondément remaniée par l’éditeur californien, contient des applications et des ressources destinées à aider les entreprises, partout dans le monde, à reprendre leurs activités après la levée progressive du confinement.

Pour accompagner les entreprises dans cette sortie de crise, Olivier Nguyen Van Tan, vice-président marketing chez Salesforce France, pointe trois phases. « La stabilisation des activités, au tout début du confinement avec une adaptation rapide des entreprises pour ne pas stopper la production », pour commencer. Le dirigeant met ainsi en avant Cosmetics qui a dû fermer toutes ses boutiques et accompagner l’accélération de son site d’e-commerce pour maintenir son chiffre d’affaires. « Certaines entreprises sont encore aujourd’hui dans cette phase 1 ».

Accompagner la prise de rendez-vous 

La phase 2 concerne la délicate période du déconfinement et la réouverture des boutiques et restaurants avec une question cruciale : « Comment revenir au travail ». Le groupe Afflelou a ainsi rouvert ses enseignes le 11 mai, auparavant seuls les cas urgents étaient traités. Pour accueillir ses clients en respectant les consignes de sécurité du gouvernement, Afflefou a pu compter sur son système de réservation en ligne développé avec le concours de Salesforce pour fluidifier l’expérience en magasin, nous a confié Mr Nguyen Van Tan. « Ce système, qui gérait 1 000 réservations avant la crise, est passé à 100 000 en mai sur toute la France. C’est aujourd’hui devenu une nécessité absolue ».

La dernière phase identifiée par l’éditeur porte sur le retour de la croissance dans les entreprises. « La principale différence avec les 4 ou 5 derniers mois, c’est que le digital sera plus présent. Nous travaillons déjà avec nos clients pour accélérer et accompagner la croissance ». Mais, aujourd’hui, toutes les entreprises ne sont pas au même rythme. « Dans le luxe, par exemple, les achats en ligne ont remplacé les ventes en boutique, même si ce n’était pas au même niveau que le chiffre d’affaires des boutiques », explique le responsable marketing. « La modélisation en ligne permet de mieux voir les produits avant d’aller en boutique pour finaliser l’achat. »

Gérer les attributions de desks

Dans ce contexte, Salesforce a commencé à travailler sur Work.com en observant les nouveaux besoins des entreprises avec le concours d’Accenture, Deloitte et PwC. « Work.com est le résultat de notre R&D et de toutes les technologies rachetées dont Tableau. Les changements sont profonds et accompagnent l’accélération des projets de transformation digitale. Parmi les entreprises qui ont dû s’adapter pendant le confinement, Olivier Nguyen Van Tan cite la PME Wartner, qui possède une douzaine de blanchisseries dans l’Ouest parisien. Avant la pandémie, elle lavait le linge des grands hôtels, mais son activité a été stoppée avec la fermeture des établissements. « Au début du confinement, la blanchisserie Wartner n’avait plus d’activité, mais un appel de l’APHP a permis de développer en 4/5 jours un service de nettoyage des vêtements des personnels soignants », nous a expliqué Olivier Nguyen Van Tan.

Une dizaine de briques sont aujourd’hui disponibles sur la plateforme work.com et notamment Command Center, une solution qui vient de Tableau, pour accompagner l’aide à la décision. « Pour ce cockpit d’activités, nous avons établi des scénarios préconfigurés avec Accenture, Deloitte et PwC. Accenture utilise d’ailleurs ce module Command Center pour ses RH ».  Autre application, Wellness Check pour mesurer le taux de retour au bureau des employés avec la prise en compte des nouvelles pratiques de travail : limitation du nombre de personnes dans les salles de réunion, mesure de la bonne compréhension des gestes barrière avec des sondages/questionnaires. MyTrailHead vient justement former les employés aux nouvelles pratiques dans les bureaux. Enfin, le Shift Management de work.com assure la rotation des employés et des ressources dans les immeubles pratiquant le flexoffice. On retrouve la gestion des places, avec la prise en compte des absences pour cause de rendez-vous extérieurs ou d’arrêts maladie  et la réattribution des desks libres.

Une porte d’entrée pour Salesforce

Avec son offre work.com, Salesforce cible les DG, les DSI, les CDO, mais également les personnes en charge des RH et des services généraux pour aider les entreprises à régler dans la durée la question de la répartition des collaborateurs en télétravail et au bureau. « Work.com se présente comme un point d’entrée de notre offre. Un bon exemple de notre capacité d’initiative qui consiste à aller au-delà du CRM en accompagnant la transformation digitale dans les entreprises», résume Olivier Nguyen Van Tan.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0