fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

ça repart… surtout en zone rurale

Juin 30, 2020 | HACKING ET PARE-FEU, INTRUSION | 0 commentaires



Baromètre de l'emploi post-covid : ça repart... surtout en zone rurale

L’emploi redémarre-t-il en France ? Et si oui, dans quels secteurs d’activité et quels départements ? Réponse avec ce nouvel indicateur lancé par le JDN en partenariat avec le portail d’annonces Leboncoin.

La chute a été brutale. Le nombre de nouvelles offres d’emploi déposées sur le site Leboncoin lors de la première semaine de confinement en France a dégringolé de 39% par rapport à la même semaine de 2019 et de 58% par rapport à la semaine précédente. Bonne nouvelle, le marché reprend aujourd’hui des couleurs. C’est le premier enseignement du Baromètre de l’emploi post-covid, indicateur hebdomadaire lancé cette semaine par le JDN avec le célèbre portail d’annonces, devenu l’un des principaux sites d’emploi en France. Comme le montre le graphique ci-dessous, la reprise a été amorcée dès la semaine du 11 mai, date de mise en œuvre de la première phase de déconfinement dans le pays.

ça repart... surtout en zone rurale

Cette semaine-là, le nombre de nouvelles offres mises en ligne a doublé par rapport à la semaine précédente et a même enregistré une progression de 16% sur un an. Et il n’aura fallu qu’une semaine de plus pour que le nombre de nouvelles offres déposées (chiffre confidentiel) dépasse le niveau d’avant confinement, avec deux fois plus de nouvelles annonces déposées qu’en 2019. L’effet de rattrapage post-covid s’est un peu estompé la semaine suivante et le nombre de nouvelles annonces publiées s’est stabilisé depuis le début du mois de juin à un niveau environ 30% supérieur à celui d’avant le confinement.

Tous les départements ne sont toutefois pas égaux face à la reprise. Paris est le seul département où le nombre de nouvelles offres d’emploi déposées depuis le 11 mai tous secteurs confondus recule par rapport à la même période l’année précédente (-12%)*.

A noter que les départements du top 10 où le nombre de nouvelles offres mises en ligne augmente le plus par rapport à 2019 sont des départements majoritairement ruraux. Il faut dire que certains de ces territoires font partie des plus impactés par la chute du nombre d’annonces pendant le confinement : -65% d’annonces déposées entre le 11 mai et le 10 juin par rapport au nombre d’annonces déposées les 8 semaines précédentes pour la Nièvre et la Creuse par exemple.

Top 10 des départements dans lesquels l’emploi redémarre le plus
RangDépartementNouvelles offres depuis le 11/05 (2020 vs. 2019)
1Nièvre+252%
2Creuse+240%
3Ardèche+195%
4Cantal+164%
5Meuse+163%
6Hautes-Alpes+147%
7Gard+145%
8Yonne+143%
9Alpes-de-Haute-Provence+135%
10 ex aequoAube+129%
10 ex aequoLandes+129%

A contrario, les territoires dans lesquels le marché de l’emploi redémarre le moins sont situés en région parisienne : il s’agit des Yvelines (+10% de nouvelles annonces par rapport à l’année précédente) et des Hauts-de-Seine (+16%), sans oublier Paris (-12%). Ils étaient quant à eux plus faiblement impactés par la réduction du nombre d’annonces mises en ligne pendant le confinement versus les 8 semaines qui ont précédé l’application de ces mesures : -58% à Paris, -64% dans les Yvelines et -60% dans les Hauts-de-Seine.

Les disparités sont également sectorielles : cinq des 16 catégories référencées sur le site de petites annonces affichent une baisse des offres d’emploi déposées depuis le 11 mai par rapport à la même période l’année précédente : les services à la personne (-10%), l’agriculture (-11%), le tourisme (-40%), le sport (-42%) et le textile / mode / luxe (-61%).

ça repart... surtout en zone rurale

Rien de surprenant, le sport, le tourisme et le secteur de l’habillement ont connu un arrêt total pendant le confinement et/ou un redémarrage plus progressif que d’autres branches. La baisse du nombre de nouvelles offres d’emploi déposées dans la catégorie Agriculture du site depuis le 11 mai peut quant à elle être mise à l’actif de l’appel gouvernemental aux bonnes volontés des salariés au chômage partiel. On note un bond de 35% des nouvelles offres d’emploi dans l’agriculture mises en ligne la semaine du 1er juin, celle de l’arrêt de la prise en charge totale du dispositif par l’Etat, par rapport à la semaine du 25 mai. Lui aussi très touché par la crise, le secteur de l’hôtellerie/restauration profite de son côté de l’effet de rattrapage, avec +65% de nouvelles offres déposées par rapport à la même époque de 2019.

A noter la hausse fulgurante de 1 613% des nouvelles offres d’emploi mises en ligne dans la catégorie Médecine/Santé du site par rapport à l’année précédente. “Leboncoin est historiquement faible sur les secteurs de la santé et des services publics/Administrations et a connu des hausses très importantes dans le cadre d’une initiative pour l’emploi avec le ministère du travail ayant eu lieu le 20 mai, explique Leboncoin.” Parmi les postes de cette catégorie, on retrouve notamment les auxiliaires de vie, infirmiers, aides à domicile et aides-soignants.

* Les données pour la Corse et les départements d’Outre-mer ne sont pas communiquées en raison du faible volume d’annonces déposées sur le site dans ces territoires



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0