fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Cette image du ciel en rayons X surpasse toutes les autres

Juin 22, 2020 | economie | 0 commentaires



Cette image du ciel en rayons X surpasse toutes les autres

La plupart des objets astronomiques émettent dans les rayons X. Et grâce à eRosita, les astronomes disposent maintenant d’une carte détaillée de l’ensemble de notre ciel à ces courtes longueurs d’onde. De quoi ouvrir des perspectives nouvelles sur notre Univers et ses objets les plus énergétiques et les plus chauds.

Les astronomes l’attendaient avec une impatience non dissimulée. Il aura fallu 182 jours aux sept caméras à rayons X de l’instrument eRosita embarqué sur le satellite Spektr-RG pour balayer totalement notre ciel. Et offrir enfin aux astronomes une carte inédite de notre Univers sur laquelle apparaissent plus d’un million d’objets. Soit deux fois plus de sources de rayons X que celles qui avaient pu être identifiées jusque-là, au cours des 60 années de l’histoire de cette astronomie des hautes énergies.

« Nous y voyons une incroyable richesse de détails. La beauté de ces images est vraiment exceptionnelle », s’enthousiasme Peter Predehl, chercheur, dans un communiqué du Max Planck Institute for Extraterrestrial Physics (MPE, Allemagne). Il y a 30 ans, le télescope spatial Rosat avait déjà donné une image semblable. Mais celle de eRosita apparaît quatre fois plus profonde et rassemble environ dix fois plus de sources. Dans les 3,5 années à venir, les astronomes comptent publier pas moins de 7 cartes similaires. Leur sensibilité combinée sera encore 5 fois supérieure à celle obtenue ici.

Des objets variés à des distances variées

Déjà, eRosita a détecté de nombreux noyaux actifs de galaxies, des trous noirs supermassifs accrétant de la matière à des distances cosmologiques. Ses cibles principales. À l’avenir, en sondant encore plus loin, l’instrument devrait être en mesure de déceler les premières structures géantes et quelques trous noirs supermassifs en formation.

Un peu plus près de nous, eRosita révèle aussi des détails dans la structure du gaz chaud de notre Voie lactée et du milieu qui l’entoure. Des détails qui pourraient aider à mieux comprendre comment notre Galaxie s’est formée.

Parmi les autres objets observés grâce à eRosita, des étoiles compactes en fin de vie, naines blanches et étoiles à neutrons ou des restes de supernovae.

Le télescope spatial eRosita révèle les beautés cachées de notre univers

Le télescope spatial eRosita avait été lancé en juillet dernier. Aujourd’hui, ses toutes premières images ont été rendues publiques. Des images d’une netteté incroyable qui laissent espérer de nombreuses découvertes à venir.

Article de Nathalie Mayer paru le 30/10/2019

Grand moment le 22 octobre dernier du côté de l’Institut Max Planck de Garching (Allemagne). Les chercheurs y ont dévoilé les premières images capturées dans le domaine des rayons X par le télescope spatial eRosita. L’occasion de poser un regard nouveau notamment sur notre galaxie voisine, le Grand Nuage de Magellan, ainsi que sur le système en interaction d’amas de galaxies A3391/3395.

Les résolutions spatiale et temporelle des sept instruments qui constituent le télescope sont parfaites. La netteté également. Le tout grâce à des capteurs vingt fois plus sensibles que ceux utilisés jusqu’alors. « Le potentiel de nouvelles découvertes est immense », assure Peter Predehl, le chef de l’équipe eRosita.

Dans le Grand Nuage de Magellan, eRosita montre d’ores et déjà la distribution du gaz chaud diffus entre les étoiles. Mais aussi quelques détails étonnants. Ainsi, des structures nébuleuses compactes correspondant à des restes de supernovae comme ceux de SN1987A. De quoi confirmer que l’onde de choc de cette dernière s’estompe enfin. Le télescope éclaire également la présence d’objets chauds dans notre galaxie voisine. Et celle d’étoiles de notre Voie lactée tout comme quelques noyaux galactiques actifs distants.

Des amas de galaxies à la matière noire

« Les rayons X nous donnent un aperçu unique des beautés cachées de notre univers », explique Kirpal Nandra, astrophysicien. Là où les télescopes qui visent le spectre du visible ne voient que des étoiles, eRosita perçoit en effet l’activité des trous noirs supermassifs qui se développent au centre des galaxies, par exemple. Ou les énormes réservoirs de gaz qui remplissent l’espace entre des galaxies formant un amas. Un aperçu de la structure de la matière noire qui inonde notre univers.

Les images produites d’amas de galaxies en interaction donnent ainsi une idée des processus dynamiques qui conduisent à la formation dans notre univers de ces structures gigantesques. Les amas présentés ici – qui apparaissent comme d’immenses nébuleuses elliptiques – s’étendent sur des dizaines de millions d’années-lumière. Ils contiennent chacun des milliers de galaxies.

Une profondeur et une précision sans précédent

Grâce à la précision des données que les astronomes espèrent acquérir à l’aide de eRosita, ils devraient pouvoir mesurer avec exactitude quelques paramètres cosmologiques. Leur objectif : mieux comprendre la matière ainsi que l’énergie noire qui dominent notre univers. « Nous savons désormais que nous pourrons établir, à l’aide de eRosita, une carte du ciel d’une profondeur et d’une précision sans précédent », s’enthousiasme Andrea Merloni, le responsable du projet eRosita.

Cela vous intéressera aussi

Le télescope spatial James-Webb s’assemble en time-lapse  Destiné à succéder en 2018 à Hubble, le télescope James-Webb est actuellement en phase de construction dans les locaux de la Nasa. Découvrez durant ce time-lapse une partie importante de son assemblage : la pose d’une portion de son miroir. 

Intéressé par ce que vous venez de lire ?



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0