fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Covid-19 : Afnor Impulse évalue l’engagement des collaborateurs

Mai 25, 2020 | Web | 0 commentaires


L’Afnor a mis au point un outil d’évaluation de l’engagement des collaborateurs durant la crise actuelle. Cette enquête automatisée sur laquelle elle travaillait déjà produit un état des lieux personnalisables. L’organisme s’appuie sur ce résultat pour donner aux entreprises des pistes de réflexion pour l’avenir.

L’Afnor propose aux entreprises un outil d’enquête qualifiée, Impulse, pour mesurer l’engagement de leurs collaborateurs depuis le confinement. Une étude menée fin 2019 par l’organisme lui avait déjà confirmé l’importance de ce critère pour le déploiement d’une stratégie RSE, avant même que la crise du Covid-19 ne frappe la France. Depuis, l’engagement des employés s’est avéré encore plus crucial. Aussi, l’entité chargée des études au sein de l’Afnor a décidé d’accélérer le développement d’un dispositif partir d’une enquête auprès d’eux qu’elle avait déjà envisagé.

Un questionnaire anonyme qualifié et un tableau de bord

L’organisme donne accès aux sociétés qui en font la demande, à un questionnaire anonyme à destination de leurs collaborateurs, via un lien privé. Cette enquête recueille, avec des questions fermées, d’une part des informations factuelles tels la situation du collaborateur (télétravail, sur site, activité partielle) ou les éléments matériels dont il dispose (espace réservé au télétravail), etc., et d’autre part, des éléments sur son ressenti (ce que la crise a changé pour lui, son avenir, l’avenir de l’entreprise, la façon dont l’entreprise a géré la situation, etc.) Il ne faut pas plus de 15 minutes pour répondre.

Le dispositif étant gratuit, l’enquête n’est pas personnalisable, mais elle s’adapte à la réalité de la majorité des entreprises, selon l’Afnor. C’est une équipe mixant des compétences RH, formation, QVT (Qualité de vie au travail), RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) et études statistiques, qui l’a conçue. Elle a été complétée par des échanges avec des DRH, des responsables de RSE, etc. depuis le confinement. L’analyse des résultats est automatiquement transformée en un tableau de bord paramétrable : analyse par âge, population, etc.

Un premier déploiement dans un hôpital

La démarche peut être mise en œuvre rapidement après la demande à l’Afnor et quelques échanges avec l’organisme sur la mise en œuvre. L’organisme l’a conçue pour que l’entreprise la déroule en toute autonomie. Il fournit ainsi un guide de bonnes pratiques telles que l’anticipation avant même de commencer, de la restitution de l’enquête auprès des collaborateurs. Et le tableau de bord est ensuite généré automatiquement. Une fois celui-ci obtenu, l’Afnor propose des pistes de réflexion pour la reprise, mais aussi pour une projection de l’entreprise dans l’avenir, avec ses collaborateurs. Pour les sociétés qui souhaitent aller plus loin sur certains aspects, l’Afnor et certains de ses partenaires peuvent les accompagner.

Mis au point en 3 semaines, Afnor Impulse a été dévoilé aux alentours du 12 mai. Dès la semaine suivante, une cinquantaine de demandes sont arrivées à l’Afnor, même si toutes ne correspondent pas à la solution proposée. Le premier déploiement de l’enquête se déroulera dans un hôpital. « Contrairement à ce que nous pensions au départ, le secteur public, et en particulier, des équipes qui sont restées sur site, sont tout autant concernés, » continue Karine Georges, responsable études marketing et innovation, en charge du projet.

Réservé pour l’instant aux entreprises de plus de 100 personnes

L’Afnor privilégie pour l’instant les entreprises privées ou publiques de plus de 100 personnes, afin d’assurer la qualité des résultats statistiques. « Nous avons interrogé nos prospects, nos clients, raconte Karine Georges. Nous nous sommes rendu compte que dans des entreprises avec un grand nombre de salariés, il devient de plus en plus difficile de passer du temps qualitatif avec les collaborateurs. Nous regardons donc comment prioriser les actions dans cette situation. »

D’après nos entretiens avec des DRH ou des responsables RSE, ce qui a été mis en place durant le confinement était surtout de l’ordre de la réaction à chaud, poursuit Karine Georges. Nous souhaitions des éléments de projection, pour agir à plus long terme en fonction des transformations que les collaborateurs attendent ou non ! »

Emmanuelle Delsol

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0