fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
[email protected]

Google aurait-il frappé trop fort ?

Fév 19, 2020 | HACKING ET PARE-FEU, INTRUSION | 0 commentaires


Mi-Juillet 2019, Google bannissait les sites pornographiques de requêtes génériques comme “teen”, “lesbienne” ou encore “jeune femme noire”. Une mesure difficilement contestable sur le fond. Pourtant, le constat est aussi que du jour au lendemain des sites pas du tout porno ont également disparu des requêtes adultes sur lesquelles ils semblaient totalement légitimes.

Pourquoi l’update “Google Less Porn” ?

Depuis de nombreuses années, des requêtes pourtant génériques comme “lesbienne” ou “étudiante” renvoyaient vers des sites pornographiques. Une situation devenue inacceptable, mise en lumière par un groupement féministe orienté web et nommé “SEOlesbienne”. Peu à peu, le sujet est remonté vers les médias et les politiques, avec l’appui de Danièle Obono, députée et membre de la commission des Lois de l’Assemblée nationale.

Google aurait-il frappé trop fort ?
Page twitter de Danièle Obono

Devant ce scandale naissant et pour éviter le bad buzz, Google a vite réagi par l’intermédiaire de Pandu Nayak, directeur de recherche sur l’algorithme de recherche, qui déclarait fin Juin déjà travailler à une solution :

“Je trouve que ces résultats sont terribles, il n’y a aucun doute là-dessus.”

“Nous avons conscience qu’il y a des problèmes comme celui-ci, dans de nombreuses langues et différentes recherches.”

“Nous avons pris des mesures pour les cas où, quand il y a une raison que le mot soit interprété de manière non-pornographique, ce soit cette interprétation qui soit mise en avant. “

Un déploiement rapide…

Mi-Juillet 2019, l’update anti-sites porno, baptisée par une partie de la communauté “Google Less Porn” était déployée mondialement, bien qu’elle semble puiser sa source en France. Grand succès dans la lutte contre les discriminations et contre ce bad buzz :

Google aurait-il frappé trop fort ?
Page twitter SEOlesbienne

…mais trop brutal ?

Pourtant, il semble que cette mise à jour ait dépassé le simple cadre des sites pornographiques, et ait fait de nombreuses victimes collatérales. Beaucoup de sites adultes pas du tout choquants ont été éjectés des résultats sur lesquels ils semblaient tout à fait légitimes.

Ci-dessous l’exemple de la requête “sextoy” qui a totalement été bouleversée entre le 12 Juillet et le 18 Juillet 2019. Les sites adultes reconnus et experts dans le domaine ont tous disparu du jour au lendemain.

Google aurait-il frappé trop fort ?
Positions sextoy au 12 Juillet
Google aurait-il frappé trop fort ?
Positions sextoy au 18 Juillet

Vers la situation de flou actuel

Il semble bel et bien que la disparition des sites légitimes, éloignés de l’univers porno, mais classés adultes par la firme américaine, fut un effet de bord involontaire de l’update “Google Less Porn”.  En effet, ces derniers mois, Google est revenu petit à petit en arrière, et certains sites spécialisés classés adultes sont réapparus au compte-gouttes dans les SERP. 

NB : Par sites l’appellation “sites classés adultes”, nous désignons les sites qui disparaissent lorsque l’option SafeSearch de Google est activée.

Il n’en reste pas moins que cette situation tue à petit feu le secteur ; de nombreux sites légitimes n’étant jamais revenus dans les résultats, se voyant aujourd’hui menacés de faillite suite à cette mise à jour brutale et mal maîtrisée par Google.

Le groupe Dorcel et Passage du Désir, entre autres, ont tenté de trouver des réponses et des solutions via le forum des webmasters de Google en français et en anglais. Aucune réponse ni aucune communication officielle n’a été apportée aux derniers nommés, entretenant le flou et l’incompréhension des clients qui ont du mal à trouver leurs marques favorites dans les résultats de recherche.

Passage du Désir, inventeur du concept de lovestore en France, n’est même plus trouvable sur des mots clés qu’elle a pourtant inventés et/ou contribué à populariser. Idem pour Sexy Avenue, site historiquement fort dans le domaine du sextoy, porté disparu des SERP depuis Juillet 2019 (hormis sa requête marque).

Le grand gagnant ? Amazon.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0