fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

le 11 mai repoussé ? Verdict à 16h aujourd’hui

Mai 7, 2020 | HACKING ET PARE-FEU, INTRUSION | 0 commentaires



Déconfinement : le 11 mai repoussé ? Verdict à 16h aujourd'hui

[DECONFINEMENT 11 MAI] La levée des mesures de confinement doit intervenir ce lundi 11 mai. Mais l’exécutif a prévenu : le déconfinement pourra être repoussé ou rendu plus stricte selon l’évolution de la situation épidémiologique par région.

[Mise à jour du jeudi 7 mai 2020 à 10h35] La dernière carte quotidienne illustrant les indicateurs de l’activité épidémique en France avant la carte définitive sur laquelle se basera l’exécutif pour décider des modalités de déconfinement par territoire a été publiée ce mercredi 6 mai par le ministère de la Santé. Les mêmes départements que la veille restent en zone rouge, à savoir : Ardennes, Aube, Bas-Rhin, Côte-d’Or, Doubs, Essonne, Haute-Marne, Haute-Saône, Haut-Rhin, Hauts-de-Seine, Jura, Jura, Marne, Mayotte, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nièvre, Paris, Saône-et-Loire, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Territoire de Belfort, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Vosges, Yonne, Yvelines. (Plus de détails ci-dessous). Le dernier point d’étape sur le déconfinement le 11 mai prévu ce jeudi 7 mai aura lieu à 16h. Edouard Philippe sera accompagné par plusieurs membres du gouvernement : Elisabeth Borne (Transition Ecologique), Olivier Véran (Santé), Christophe Castaner (Intérieur), Bruno Le Maire (Economie), Muriel Pénicaud (Travail) et Jean-Michel Blanquer (Education).

La levée des mesures de confinement, mises en place à la mi-mars en France pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus, doit intervenir à compter de ce lundi 11 mai, comme l’a annoncé le président de la République le 13 avril dernier. Il s’agit d’une première phase, qui durera jusqu’au 2 juin, avec la ré-ouverture progressive de certains établissements ou lieux accueillant le public. Si l’épidémie ne reprend pas du poil de la bête, une deuxième phase sera mise en œuvre jusqu’à l’été.

Mais le début du déconfinement le 11 mai ne pourra avoir lieu que si les conditions le permettent, n’a cessé de marteler l’exécutif depuis cette annonce. Aussi, chaque jour depuis le 30 avril dernier, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon présente un bilan épidémiologique qui permet de cibler les départements et zones où des mesures de déconfinement plus strictes devront s’appliquer. Celui de ce jeudi 7 mai sera celui sur lequel s’appuiera le gouvernement pour décider des modalités de déconfinement. En attendant la carte du déconfinement définitive, les informations ci-dessous restent d’actualité.

Le déconfinement, annoncé à partir du 11 mai par Emmanuel Macron en avril dernier, pourrait être repoussé en cas de relâchement. Le ministre de la Santé Olivier Véran a prévenu lui-même les Français dans une interview au Parisien ce samedi 2 mai : “Si le nombre de nouveaux malades devait être trop élevé, la date de levée du confinement pourrait être remise en question et appréciée selon les départements”. Tout va dépendre du point sanitaire de Jérôme Salomon ce jeudi 7 mai, qui reviendra sur l’évolution de la situation épidémiologique.

La déconfinement interviendra à partir du 11 mai en fonction d’indicateurs médicaux dans les différentes régions. La décision sera prise ce jeudi 7 mai de maintenir ou non cette date. Si les indicateurs épidémiologiques sont mauvais, le déconfinement le 11 mai sera plus strict, voire carrément repoussé. Le plan de déconfinement ne sera donc pas le même dans tous les territoires de France. En fonction du nombre de porteurs coronavirus recensés, du taux d’occupation des services hospitaliers et des capacités de tests, des spécificités locales seront mises en place.

La carte définitive du déconfinement sera dévoilée ce jeudi 7 mai. Dans les départements en vert, peu impactés par l’épidémie, le déconfinement pourra intervenir comme prévu à partir du lundi 11 mai. Dans ceux qui apparaissent en rouge, en revanche, le déconfinement sera reporté ou des mesures plus strictes seront mises en œuvre. Trois critères devaient être utilisés pour déterminer la couleur des départements, laquelle restera rouge dès lors qu’un seul d’entre eux n’est pas validé :

  • Le taux de circulation du virus
  • Les capacités hospitalières en réanimation
  • La capacité locale de tests de détection des porteurs du virus.

Depuis le 30 avril dernier, le gouvernement ne communique que sur deux des trois critères énoncés ci-dessus, à savoir le taux de circulation du virus et les capacités hospitalières en réanimation. Le troisième critère devait être pris en compte d’ici cette semaine, avait pourtant annoncé Jérôme Salomon.

Chacun de ces deux critères fait l’objet d’une carte, actualisée chaque jour, et sur laquelle les départements apparaissent en vert, orange ou en rouge. Une troisième carte, synthétisant les deux premières, est également publiée. Ci-dessous, la dernière carte du déconfinement.

Synthèse des deux indicateurs pris en compte pour évaluer l’activité épidémique au 6 mai
DépartementCouleur au 6 mai
AinOrange
AisneOrange
AllierOrange
Alpes-de-Haute-ProvenceVert
Hautes-AlpesVert
Alpes-MaritimesVert
ArdècheOrange
ArdennesRouge
AriègeVert
AubeRouge
AudeVert
AveyronVert
Bouches-du-RhôneVert
CalvadosVert
CantalOrange
CharenteVert
Charente-MaritimeVert
CherOrange
CorrèzeVert
Côte-d’OrRouge
Côtes-d’ArmorVert
CreuseVert
DordogneVert
DoubsRouge
DrômeOrange
EureVert
Eure-et-LoirOrange
FinistèreVert
GardVert
Haute-GaronneVert
GersVert
GirondeVert
HéraultVert
Ille-et-VilaineVert
IndreOrange
Indre-et-LoireOrange
IsèreOrange
JuraRouge
LandesVert
Loir-et-CherOrange
LoireOrange
Haute-LoireOrange
Loire-AtlantiqueVert
LoiretOrange
LotVert
Lot-et-GaronneVert
LozèreVert
Maine-et-LoireVert
MancheVert
MarneRouge
Haute-MarneRouge
MayenneVert
Meurthe-et-MoselleRouge
MeuseRouge
MorbihanVert
MoselleRouge
NièvreRouge
NordOrange
OiseOrange
OrneVert
Pas-de-CalaisOrange
Puy-de-DômeOrange
Pyrénées-AtlantiquesVert
Hautes-PyrénéesVert
Pyrénées-OrientalesVert
Bas-RhinRouge
Haut-RhinRouge
RhôneOrange
Haute-SaôneRouge
Saône-et-LoireRouge
SartheVert
SavoieOrange
Haute-SavoieOrange
ParisRouge
Seine-MaritimeVert
Seine-et-MarneRouge
YvelinesRouge
Deux-SèvresVert
SommeOrange
TarnVert
Tarn-et-GaronneVert
VarVert
VaucluseVert
VendéeVert
VienneVert
Haute-VienneVert
VosgesRouge
YonneRouge
Territoire de BelfortRouge
EssonneRouge
Hauts-de-SeineRouge
Seine-Saint-DenisRouge
Val-de-MarneRouge
Val-d’OiseRouge
GuadeloupeVert
MartiniqueVert
GuyaneVert
La RéunionVert
MayotteRouge
Corse-du-SudVert
Haute-CorseVert

A partir du 11 mai 2020, l’attestation de déplacement ne sera plus nécessaire pour les trajets jusqu’à 100 kilomètres du domicile. Au-delà de cette distance, les déplacements ne seront possibles que pour un “motif professionnel ou familial impérieux”. Les critères pour évaluer le caractère impérieux d’un déplacement pour motif professionnel ou familial n’ont toutefois pas encore été précisés.

Fermés depuis le 16 mars dernier, les écoles et établissements scolaires réouvriront progressivement, à partir du 11 mai 2020 pour les écoles maternelles et élémentaires et à partir du 18 mai 2020 pour les établissements du secondaire. Le retour à l’école se fera toutefois “sur la base du volontariat”, a annoncé le gouvernement. Les parents souhaitant continuer de garder leurs enfants à la maison alors que leur école a réouvert pourront bénéficier du chômage partiel. Du moins au cours de la première phase du déconfinement, c’est-à-dire du 11 mai au 2 juin. A compter du 2 juin, les parents ne pourront plus bénéficier du chômage partiel, sauf si l’école de leur enfant est encore fermée et qu’ils ne disposent pas de mode de garde alternatif.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0