fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Les dauphins apprennent à piéger les poissons dans des coquillages

Juin 29, 2020 | economie | 0 commentaires



Les dauphins apprennent à piéger les poissons dans des coquillages

Chez les dauphins, un second cas d’utilisation d’outils a été observé. Et ce n’est pas très surprenant. Mais les chercheurs ne s’attendaient pas à ce que ce comportement culturel soit transmis entre individus d’un même groupe, et pas seulement de parents à enfants.

Les grands dauphins de Shark Bay, en Australie occidentale, piègent des poissons à l’intérieur de grands coquillages vides. Un comportement culturel qui serait transmis entre individus n’ayant aucun lien de parenté. « Surprenant, avoue Sonja Wild, coautrice de l’étude parue dans Current BiologyLes dauphins et autres baleines à dents ont tendance à suivre une stratégie de “faire comme sa mère” pour apprendre le comportement de recherche de nourriture ».

Un dauphin en train de secouer un coquillage, jusqu’à ce que le poisson coincé dedans tombe dans sa bouche. © Sonja Wild, Dolphin Innovation Project

L’apprentissage social concerne de nombreuses espèces animales, mais les comportements culturels ne sont généralement transmis que dans un cadre parents-enfants. On parle de « transmission verticale ». Sauf chez les grands singes, qui peuvent apprendre d’autres individus de leur groupe. Il s’agit alors de « transmission horizontale » si les individus apprennent au sein d’une même génération, et de « transmission oblique » quand ce sont des individus plus âgés qui instruisent les plus jeunes. Or, cette étude apporte les premières preuves que des cétacés peuvent s’instruire via une transmission non verticale !

Le second cas d’utilisation d’outils chez les dauphins

Les chercheurs ont observé 19 dauphins en pleine stratégie de piégeage. Ils « chassent leurs proies, généralement un poisson, dans des coquilles vides de gastéropodes géants, insèrent leur bec dans la coquille, l’amènent à la surface de l’eau, puis le secouent pour vider l’eau de la coquille afin que le poisson tombe dans leur bouche ouverte », raconte Sonja Wild. L’événement ne prenant que quelques secondes, il est délicat à remarquer.

Une reconstruction du comportement de « piégeage » des poissons des dauphins. © Sonja Wild

Cette capacité d’apprentissage s’ajoute aux autres similitudes entre le comportement des cétacés et celui des grands singes. Bien qu’ils aient « des histoires évolutives divergentes » et qu’ils occupent « des environnements différents », ces deux groupes sont « des mammifères à large cerveau et à longue durée de vie, dotés de grandes capacités d’innovation et de transmission culturelle des comportements », souligne Michael Krützen, coauteur de l’étude.

Par ailleurs, ce résultat pourrait avoir des implications importantes quant au dérèglement climatique. « Apprendre des autres permet une propagation rapide de nouveaux comportements à travers les populations, et il a été suggéré que les espèces ayant la capacité d’apprendre des autres de cette manière pourraient mieux survivre [aux changements environnementaux, ndlr] », stipule Sonja Wild.

Cela vous intéressera aussi

Cette maman dauphin a adopté un petit d’une autre espèce  Entre 2014 et 2018, des chercheurs ont observé un cas unique d’adoption dans un groupe de dauphins de Polynésie française. Un petit dauphin d’Électre recueilli par un Grand dauphin femelle et élevé aux côtés du propre petit de sa mère adoptive. En vidéo, des images étonnantes du trio évoluant du côté de l’atoll de Rangiroa. 

Intéressé par ce que vous venez de lire ?



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0