fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

L’Unesco mise sur Synology pour le stockage des bureaux distants

Avr 30, 2020 | Web | 0 commentaires


L’Unesco a choisi de mettre en place des solutions Synology dans 70 bureaux de terrain, afin de disposer d’un stockage fiable et d’assurer la redondance l’chelon local.

Née après la Seconde Guerre mondiale, l’Unesco cherche à favoriser la paix en développant la coopération internationale dans les domaines de la science de la culture et de l’éducation. Son siège est à Paris, mais l’organisation possède également 70 bureaux locaux, implantés sur les cinq continents. Ces bureaux ne disposent pas toujours d’une liaison fiable à Internet, et ils peinent parfois à se connecter aux systèmes du siège. Pour cette raison, ils souhaitaient disposer d’une infrastructure locale pour héberger et sécuriser leurs fichiers.

Afin de répondre à ce besoin, l’Unesco a décidé en 2018 de déployer des systèmes packagés, permettant d’assurer à la fois la redondance et la sauvegarde à l’échelle locale. « L’équipe IT souhaitait une solution à la fois fiable, homogène et compétitive sur le plan économique », explique Jean-Victor Kingue, ingénieur avant-vente chez Synology. Le système retenu se compose de deux serveurs Windows en cluster qui hébergent des machines virtuelles Hyper-V, associés à deux serveurs NAS, l’un dédié au stockage des machines virtuelles, l’autre destiné à la sauvegarde. Pour ces derniers, l’Unesco a choisi des solutions de Synology : un serveur RackStation fournit le stockage LUN pour six machines virtuelles, tandis qu’un NAS de 4 baies est dédié à la sauvegarde en continu des unités logiques.

Un stockage hyperconvergé au niveau du siège

En complément, l’organisation a déployé au niveau du siège une infrastructure de stockage partagée, reliée par VPN aux différents bureaux. « En cas de problème, l’équipe informatique du siège peut intervenir à distance sur les serveurs locaux », souligne Jean-Victor Kingue. L’Unesco a choisi là aussi de s’appuyer sur une solution Synology, le NAS FlashStation3017, qui permet de créer un stockage iSCSI et une infrastructure hyperconvergée. Ce NAS peut accueillir jusqu’à 24 SSD. « Quand l’accès Internet n’est par garanti, l’organisation a aussi formé des collaborateurs sur place afin de pouvoir effectuer la maintenance et le dépannage », ajoute Jean-Victor Kingue.

Au niveau du siège, l’Unesco avait également besoin d’une infrastructure de sauvegarde pour une cinquantaine de postes de travail, serveurs et machines virtuelles. Pour celle-ci, l’organisation a choisi un serveur DiskStation918+, complété par le logiciel Synology Active Backup for Business, fournie gratuitement. Grâce à celui-ci, l’équipe IT peut gérer toutes les tâches de sauvegarde à partir d’une seule console.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0