fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

ne manquez pas le premier vol habité de Crew Dragon ce soir !

Mai 30, 2020 | economie | 0 commentaires



ne manquez pas le premier vol habité de Crew Dragon ce soir !

Ce soir, neuf ans après le retrait des navettes spatiales, SpaceX relance les vols habités américains et devient la première société privée capable d’envoyer des Hommes dans l’espace ! « Le spectacle de l’année » selon Thomas Pesquet, à ne pas rater. Quelques minutes après le décollage, il sera possible d’observer son passage dans le ciel du sud de la France et de l’Espagne.

SpaceX : Crew Dragon ouvre une nouvelle ère du transport spatial  SpaceX ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du transport spatial en relançant les vols habités américains ! Elle devient en même temps la première société privée à envoyer des Hommes dans l’espace… Une nouvelle ère s’ouvre, à découvrir en vidéo ! 

Tous les passionnés de la conquête spatiale seront au rendez-vous ce soir pour suivre en direct ce lancement qui va entrer dans l’histoire. À 21 h 22, heure de Paris, si les conditions météorologiques le permettent, doit décoller Crew Dragon avec, à son bord, les astronautes de la Nasa Bob Behnken et Doug Hurley. Conçu par SpaceX et son fantasque fondateur et dirigeant Elon Musk, Crew Dragon est le premier véhicule spatial réalisé par une entreprise privée avec, il faut le rappeler, le soutien technologique et financier de la Nasa qui a aussi transféré à une entreprise privée la charge d’un vol habité.

Avant l’épidémie de coronavirus, plus d’un million de personnes auraient été attendues dans l’enceinte du Centre spatial Kennedy et sur les plages de Cap Canaveral et Port Canaveral pour assister au décollage. Malgré l’appel des autorités enjoignant le public à rester chez lui, parions tout de même que de nombreux passionnés et badauds seront dehors pour suivre cet événement.

Pour tous les autres, ce lancement est à suivre en direct sur Nasa TV ce mercredi 30 mai, dès 17 h, heure de Paris et jusqu’à son amarrage à la Station spatiale internationale (ISS) à 16 h 29, dimanche 31 mai 2020. Si les conditions météorologiques ne permettent pas le lancement et contraignent SpaceX et la Nasa à reporter la mission, la fenêtre de tir suivante sera dimanche.

Suivez le live du lancement de Crew Dragon sur Nasa TV dès 17 h. © Nasa

Toutes les étapes du décollage jusqu’à l’amarrage à la Station spatiale

Thomas Pesquet est une des nombreuses personnalités qui ne manquera pas de suivre ce lancement. L’astronaute de l’Agence spatiale européenne est très concerné par ce vol puisqu’il pourrait bien utiliser le Crew Dragon pour rejoindre la Station spatiale internationale lors de sa deuxième mission à bord du complexe orbital en 2021. D’après nos informations qui ne sont pas officielles, Thomas Pesquet est actuellement prévu sur le vol USCV-3 (United States Commercial Vehicle), dont le lancement pourrait avoir lieu à l’été 2021.

Le décollage du Falcon 9 est prévu à 21 h 22 et ensuite, tout va aller très vite puisque 12 minutes après, Crew Dragon se séparera du lanceur. Avant cela, nous avons résumé la chronologie du vol en sept événements.

T+ 00:58 : Max Q (point de pression dynamique maximale). Seulement 58 secondes après l’allumage des moteurs, le lanceur sera en phase maximale d’accélération du lanceur. Il s’agit d’un des moments les plus difficiles du lancement pendant lequel, au fur et à mesure de l’ascension du lanceur, la vitesse et la densité de l’air se combinent pour exercer une pression sur le lanceur dont l’intensité maximale est atteinte environ une minute après le décollage.

T+ 02:33 : extinction du moteur principal du premier étage ;

T+  02:36 : séparation du premier étage ;

T+  02:44 : allumage du moteur Merlin Vacuum de l’étage supérieur ;

T+ 07:15 : début du freinage amorçant la rentrée du premier étage ;

T+ 08:47 : extinction du moteur du deuxième étage ;

T+ 09:22 : atterrissage en douceur du premier étage ;

T+ 12:00 : séparation de Crew Dragon;

Pour ce premier vol habité, pas de précipitation comme un vol Soyouz qui rejoint le complexe orbital en seulement six heures ! D’ici à l’amarrage avec la Station spatiale internationale (ISS), prévu jeudi 28 mai à 17h29, Crew Dragon et son équipage effectueront plusieurs corrections de trajectoires, pour s’aligner correctement avec la Station. Les deux astronautes réaliseront diverses tâches pour s’assurer du bon fonctionnement du véhicule, ses servitudes et le système de support vie.

L’amarrage au complexe orbital se fera par paliers avec des temps d’arrêt plus ou moins longs. Le premier se situe à 400 mètres, le suivant à 220 mètres et le troisième et dernier à seulement 20 mètres du complexe orbital. Si tous les voyants sont au vert, Crew Dragon viendra s’amarrer à la Station spatiale internationale en mode manuel, piloté par les deux astronautes.

Observez le passage de Crew Dragon au-dessus de chez vous !

À noter qu’il sera possible de voir le passage du vaisseau Crew Dragon dans le ciel depuis la France. Sur le site Heavens-Above, vous trouverez tous les horaires de passages ainsi que des cartes du ciel indiquant la trajectoire de Crew Dragon selon votre position géographique.

Le premier vol habité de Crew Dragon est reporté au 30 mai

Article de Rémy Decourt publié le 28 mai 2010

Les conditions météorologiques, très incertaines, ont gâché la fête au Centre spatial Kennedy. Elles ont contraint les responsables de la mission à reporter le lancement du Crew Dragon qui marque le retour des vols habités américains. Une décision qui s’imposait pour la sécurité du vol. Prochaine tentative, samedi soir.

Ce n’est que partie remise ! Moins de 17 minutes avant le décollage du Crew Dragon, des conditions météorologiques défavorables ont contraint la Nasa et SpaceX à reporter le lancement de la mission à ce week-end avec deux fenêtres de lancement fixées ce samedi 30 à 21 h 22, et dimanche 31 mai à 21 h 00. Pour ces deux jours, les conditions météorologiques sont attendues en amélioration et favorables à 60 %.

En raison de la position orbitale de la Station spatiale, de celle du Centre spatial Kennedy et des performances du lanceur Falcon 9, les opportunités de lancement en direction du complexe orbital sont limitées à quelques jours chaque mois. Cela explique pourquoi le lancement du Crew Dragon doit se faire à un instant précis sans quoi le véhicule spatial de SpaceX n’arrivera pas à rejoindre la Station spatiale internationale.

Tout au long de la journée d’hier, les responsables de la mission et les contrôleurs au sol ont oscillé entre optimisme et pessimisme, selon que le temps se dégageait ou devenait trop incertain pour permettre un lancement en toute sécurité ou que pouvait se profiler la formation d’une tornade sur une partie de la Floride où se trouve le Centre spatial Kennedy de la Nasa !

Ce report, s’il est contrariant pour le public qui s’est déplacé pour assister au lancement, est un aléa fréquent dans le domaine des lanceurs qui ont besoin de conditions optimales pour décoller et réaliser leur mission sans risque. Ce report n’impactera pas la mission du Crew Dragon. Les deux astronautes et les équipes de SpaceX et de la Nasa vont profiter de ce « temps libre » pour débriefer cette journée.

SpaceX : le premier vol habité de Crew Dragon aura lieu le 27 mai

Article de Rémy Decourt publié le 18/04/2020

Le 27 mai, la Nasa va de nouveau lancer des astronautes américains à bord d’un lanceur américain depuis le sol américain, a tweeté Jim Bridenstine, administrateur de l’agence spatiale. Neuf ans après le retrait des navettes spatiales en juillet 2011, SpaceX relance les vols habités américains et devient la première société privée capable d’envoyer des Hommes dans l’espace !

La Nasa vient d’annoncer, avec une certaine fierté, que SpaceX réalisera son premier vol habité le 27 mai à destination de la Station spatiale internationale. À bord du Crew Dragon, les astronautes Robert Behnken et Douglas Hurley, qui ont tous les deux volé deux fois à bord d’une navette. Le décollage est prévu le 27 mai à 16 h 32 (20 h 32 GMT) depuis le pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, là même d’où partaient les missions Apollo du programme lunaire de la Nasa.

Les deux astronautes américains rejoindront le complexe orbital pour une mission dont la durée n’a pas encore été précisée. Pour l’instant, il est toujours question d’une mission de courte durée, mais la Nasa pourrait décider cette prolongation pour soulager le travail de l’équipage à bord de la Station.

Actuellement, après le retour sur Terre, le 6 février, d’Alexander Skvortsov, Christina Koch et de l’astronaute de l’ESA Luca Parmitano, il restera seulement trois personnes à bord (l’astronaute de la Nasa, Chris Cassidy, et les cosmonautes russes, Nikolai Tikhonov et Andrei Babkin). Une situation qui limite les activités scientifiques à bord et restreint les sorties extra-véhiculaires, pourtant nécessaires !

Animation du Crew Dragon. © Space X 

Vol historique !

Malgré la pandémie de Covid-19 qui affecte les États-Unis, les opérations se sont poursuives ces dernières semaines afin de préparer le lanceur et la capsule à ce vol historique.

En effet, ce sera le premier vol habité lancé depuis le sol américain et depuis le retrait des navettes spatiales en juillet 2011. Depuis cette date, les astronautes américains étaient contraints d’utiliser le système de transport spatial Soyouz des Russes.

Avec ce vol, SpaceX ouvrira un nouveau chapitre de l’histoire de la conquête spatiale en devenant la première entreprise privée à réaliser un vol habité, après avoir été la première entreprise à mettre au point un lanceur partiellement réutilisable. Certes, le financement est public, certes la Nasa a accompagné SpaceX tout au long du développement de son système de transport mais tout de même, quel exploit pour SpaceX, entreprise fondée par Elon Musk il y a moins de vingt ans, en 2002 !

Nasa et SpaceX : la capsule Dragon fera son premier vol habité en mai

Article de Rémy Decourt publié le 19/03/2020

Bien que la Nasa surveille très étroitement l’évolution de l’épidémie de Covid-19, visiblement, le contexte sanitaire lié au coronavirus n’empêchera pas le lancement du premier vol habité de la capsule Crew Dragon de SpaceX. Tout juste un léger retard pour ce premier lancement depuis 2011, au départ du sol américain vers l’ISS et effectué par une société privée.

Le lancement de la capsule Crew Dragon de SpaceX, qui doit transporter pour la première fois des astronautes vers la Station spatiale internationale, est prévu entre mi-mai et fin mai, a déclaré la Nasa mercredi, annonçant ainsi une date pour le premier vol habité lancé par les États-Unis vers l’ISS depuis 2011.

La fusée de l’entreprise du milliardaire Elon Musk, « Falcon 9, va lancer Crew Dragon, avec les astronautes de la Nasa Bob Behnken et Doug Hurley à bord (…) depuis la Floride. La Nasa et SpaceX visent actuellement une date au plus tôt entre mi-mai et fin mai pour le décollage », a précisé l’agence spatiale américaine dans un communiqué.

Premier vol avec équipage

En mars, la capsule avait réussi un aller-retour vers l’ISS, à laquelle elle s’était amarrée à plus de 400 kilomètres de la Terre, avec uniquement un mannequin à bord. Le véhicule avait passé six jours dans l’espace avant de revenir dans l’Atlantique. Depuis la fin des navettes spatiales en 2011, après trente ans de service, seuls les Russes assurent les allers-retours vers l’ISS. SpaceX a fait le voyage vers la Station spatiale internationale une quinzaine de fois depuis 2012, mais seulement pour ravitailler la station.

Pour réduire les coûts, la Nasa a, pour la première fois, confié à des sociétés privées le transport de ses astronautes : l’agence spatiale ne possède plus les vaisseaux ou fusées et achète un service, pour un prix fixe. Boeing a aussi gagné un contrat et développe sa propre capsule, Starliner.

SpaceX : Crew Dragon dans les starting-blocks pour son premier vol habité

Article de Rémy Decourt, publié le 19 février 2020

D’ici quelques semaines, SpaceX pourrait devenir la première société privée à réaliser un vol habité. Mais, ni la Nasa ni SpaceX n’ont souhaité communiquer sur la date de lancement visée, vraisemblablement en mai. Quant à Boeing, sa capsule est clouée au sol le temps que la commission d’enquête mise en place après les trop nombreux problèmes rencontrés par le Starliner lors de son vol d’essai, rende ses conclusions.

Alors que la capsule Crew Dragon de SpaceX est arrivée sur son site de lancement du Centre spatial Kennedy de la Nasa, en vue de son premier vol habité, ni la Nasa ni SpaceX ne s’aventurent à donner une date pour ce vol. S’il ne fait guère de doute qu’il aura lieu en mai ou en juin, la date souvent citée est celle du 7 mai, la Nasa ne souhaite pas précipiter sa communication.

Du côté de SpaceX, on se veut serein. Après un vol d’essai inhabité réalisé avec succès en mars 2019 et un essai réussi en vol du système d’abandon de lancement (janvier 2020), tous les voyants sont au vert. Pour cette première mission, le Crew Dragon devrait avoir à son bord les astronautes de la Nasa, Bob Behnken et Doug Hurley. Ces deux derniers devraient ensuite séjourner au moins une semaine à bord du complexe orbital mais la Nasa pourrait décider de prolonger de quelques semaines supplémentaires la mission des deux astronautes pour soulager le travail de l’équipage à bord de la Station.

Boeing dans l’expectative 

Quant à Boeing, la situation est bien plus compliquée. Après la déconvenue de son vol d’essai inhabité (décembre 2019), l’avionneur pourrait être contraint d’en réaliser un second, ce qui repousserait à la fin d’année la date de mise en service de son système de transport. Une situation qui explique, entre autres, pourquoi la Nasa négocie une, voire deux places à bord des prochains vols de Soyouz à destination de l’ISS.

Après ce premier vol d’essai partiellement réussi, la Nasa et Boeing ont admis que plusieurs problèmes avaient mis en danger la capsule, notamment en raison de multiples problèmes de logiciels, dont une erreur de code informatique qui aurait pu être tragique pour la capsule. La Nasa mettant en avant des difficultés éventuelles dans la culture d’entreprise de Boeing, n’hésitant pas à faire allusion à la crise de l’avion 737 MAX pour expliquer ces complications. L’enquête indépendante, mise en place pour faire la lumière sur ces dysfonctionnements majeurs, doit rendre ses conclusions fin février. Elles décideront de l’avenir immédiat du programme qui nécessitera certainement un deuxième vol d’essai inhabité. 

Intéressé par ce que vous venez de lire ?



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0