fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Retour sur le test grandeur nature du télétravail

Juin 15, 2020 | HACKING ET PARE-FEU, INTRUSION | 0 commentaires


La crise sanitaire a permis de mesurer l’efficacité du télétravail tant au niveau des économies réalisées que de la productivité des salariés.

Pendant les deux mois de confinement qu’ont connus les Français pour aider à lutter contre la propagation du Covid-19 sur le territoire, nombreux d’entre eux ont été amenés à télétravailler. Un mode de travail adopté par certains depuis quelques années pour répondre à des contraintes ou besoins spécifiques, et pour d’autres, pour qui le télétravail n’avait jamais été envisagé par leur employeur avant cette crise, un grand pas dans l’inconnu.

Pour certaines entreprises, le confinement a été l’occasion de poursuivre ou d’accélérer leur digitalisation et la mise en place de leurs activités de travail à distance. Ce « test grandeur nature » a permis de mesurer l’efficacité des solutions tant au niveau d’économies financières réalisées que de la productivité des salariés dans un contexte totalement inédit.

En réponse à la pandémie, des millions de personnes ont pu démarrer le télétravail notamment grâce à la fourniture de licences gratuites de système de visioconférence et d’espaces collaboratifs mises à disposition par plusieurs sociétés IT, dont Avaya, permettant ainsi aux entreprises de réagir et de s’adapter rapidement à cette situation de crise sanitaire.

Pour un grand nombre de centres de contact en France qui travaillent depuis plusieurs années à la digitalisation de leur activité, le déploiement de leurs agents en télétravail a été extrêmement rapide. Plusieurs centaines d’agents par jours pour certains, avec pour objectif principal de ne pas détériorer la qualité de service ainsi que la préservation de la sécurité des données liées à cette activité sensible.

Mais quelles en sont les conclusions aujourd’hui ? Le retour d’expérience de cette pandémie va-t-il accélérer les réflexions des dirigeants quant à l’usage du numérique comme pilier essentiel dans la transformation de leur modèle de business ?  « La montée du digital et des nouvelles technologies sont une opportunité qui va servir à créer de nouvelles perspectives et activités pour le secteur » selon Karim Bernoussi, président-fondateur d’Intelcia dans l’Economiste.

Pour prendre le cas de l’impact du télétravail dans le nouveau modèle « après Covid », une étude d’Odoxa montre que 76% des Français estiment que la pratique du télétravail devrait être plus développée en France. À la suite des annonces d’Emmanuel Macron du 14 juin, le télétravail reste malgré tout une pratique à privilégier et de nombreuses entreprises comptent la poursuivre. Muriel Pénicaud estime à 60 % le taux de métiers éligibles au télétravail en France.

Plusieurs bénéfices peuvent guider les entreprises éligibles au télétravail dans le déploiement de ces solutions :

En premier lieu, le gain d’efficacité en lien avec le temps passé dans les transports. Les gains pour l’équilibre vie professionnelle et personnelle des collaborateurs sont significatifs notamment plus de temps passé en famille, la réduction du stress lié aux déplacements quotidiens et plus largement la contribution à la réduction des émissions de CO2.

Un gain économique également par la réduction de l’empreinte immobilière dans les coûts de fonctionnement de l’entreprise. On peut citer l’exemple de PSA qui prévoit la réduction de son parc immobilier en accélérant le recours au télétravail (source Le Point PSA). Depuis la mise en place de nouveaux espaces de bureaux au design orienté pour la pratique du « flex office » c’est en moyenne 20% à 30 % des salariés basculés en télétravail dans plusieurs grandes entreprises ce qui permet d’envisager des réductions de surfaces de bureaux louées. Le protocole de déconfinement oblige également à repenser l’utilisation des bureaux. De par la mesure de 4m² décrite dans le protocole, la surface à considérer est ainsi réduite à environ 80% pour les bâtiments de bureaux, notamment à cause des espaces de circulation.  A l’avenir, les entreprises vont sûrement revoir à la baisse leurs besoins en mètres carrés et privilégier la solution du télétravail bien plus flexible.

D’après un article de Challenges sur les implications de la crise sur les locaux des entreprises il est prévu une baisse de 14% de la location et de la vente de bureaux en France. Notre grand business center, La Défense, n’échappe pas à la règle et compte 370.000 mètres carrés de bureaux disponibles, alors que la consommation moyenne est plutôt de 95.000 mètres carrés. Le nord de la couronne parisienne n’a que 10% de ses surfaces en chantier pré-loués, soit trois fois moins que d’habitude. La mise en place massive des plans de télétravail dans les entreprises pendant ces derniers mois, risque bien de faire basculer ce marché, déjà tendu avant cette pandémie, pour une longue période.

La relation entre l’entreprise et ses salariés va-t-elle évoluer profondément ?

Le télétravail ? Avantages ou inconvénients selon les personnes concernées, il faut laisser le choix aux salariés, leur proposer cet univers de travail de demain flexible et personnalisé en les accompagnant dans ce nouveau mode de travail. Or, cela nécessite une ouverture d’esprit : accepter de faire évoluer les habitudes de management de proximité ancrés dans notre société. Il s’agit aussi d’accepter d’intégrer le côté personnel des salariés en télétravail notamment leur sphère familiale parfois. Un point de vigilance de la part des responsables d’équipes dans ce nouveau modèle concerne les relations sociales entre collègues, avec sûrement de nouveaux schémas d’organisation de travail à mettre en place.

Il semble que cette crise ait levé une bonne partie des résistances de la pratique de l’usage du travail à distance mais faut-il encore que le passage à ce mode de travail soit bien réfléchi. Les entreprises ont dû réagir vite pour faire face à la crise sanitaire mais qu’en est-il de cette nouvelle organisation sur le long-terme ? Maintenant que nous arrivons à la fin de cette guerre sanitaire, il est temps de prendre un peu de recul sur ce que nous venons de traverser et sur comment en tirer des bénéfices dans le futur, tout en accompagnant au mieux ses salariés. La mise en place du télétravail a-t-elle été efficace dans mon entreprise ? Si oui, comment le pérenniser ? Si non, pourquoi ?

Il est également nécessaire de rappeler que la crise aura eu des impacts négatifs pour de nombreuses entreprises Françaises. En effet, la production Française totale de biens et services connaît une baisse de −5,5 % et fin avril, seul 25% des salariés était en télétravail laissant, d’après la ministre du Travail, plus de 11 millions de salariés en chômage partiel.

La mise en place rapide du télétravail a peut-être permis à certaines entreprises de faire face à l’urgence de la situation, mais il est maintenant essentiel de faire la différence entre les solutions improvisées et celles qui seront le mieux adaptées à son activité sur le long-terme. De nombreux paramètres sont à prendre en compte et cela provoquera sûrement une refonte des processus business ainsi qu’une adaptation du modèle social aux sein de la plupart des acteurs.

Le grand changement engagé chez le constructeur automobile PSA où travail à distance devient la règle, et non plus l’exception, devient un tournant pour de grandes entreprises Françaises.  

Notre façon de travailler a déjà changé depuis quelques mois et ne connaîtra pas de retour arrière. Les entreprises et les salariés ont des arguments indéniables pour passer le cap du travail à distance et de prendre de nouvelles habitudes. Mais faut-il encore se poser les bonnes questions pour arriver à une organisation interne solide, même si repensée, pour le plus grand bien de tous.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0