fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Sécurité

Juin 15, 2020 | economie | 0 commentaires


L’Union européenne (UE) vient de mettre en ligne une carte interactive, baptisée Re-open EU, pour relancer le tourisme dans l’espace Schengen. C’est la Commission qui est à l’initiative de cette nouvelle plate-forme dont l’objectif est « d’assurer en toute sécurité le rétablissement de la libre circulation et la reprise de l’activité touristique dans l’UE ». Le site est traduit dans 24 langues. 

Des informations en temps réel

« Destinée à aider les citoyens à planifier en toute confiance leurs voyages et leurs vacances durant l’été et au-delà, cette plate-forme fournira des informations en temps réel sur les frontières, les moyens de transport disponibles, les restrictions de voyage, les mesures de santé publique et de sécurité (par exemple, la distanciation physique ou le port du masque facial) », explique la Commission dans son communiqué. 

L’utilisation est très simple : vous sélectionnez le pays dans lequel vous avez prévu de voyager. Le planisphère apparaît, avec le pays en question coloré soit en vert, soit en rouge ou encore en jaune. Sans surprise, plus on tend vers le rouge… moins c’est safe. Les territoires qui apparaissent en beige n’appartiennent tout simplement pas à l’espace Schengen et ne sont donc pas répertoriés sur cette carte.

Un clic, toutes les infos

Une fois que vous avez sélectionné le pays qui vous intéresse, sur le côté droit, une barre d’informations vous explique en détails dans quelles conditions vous pouvez voyager (ou non) sur ledit territoire.

Voyage, services et santé / sécurité

Les données se déclinent en trois volets : le voyage, les services et la santé / sécurité. Chaque onglet est subdivisé en une dizaine de pastilles. Chacune est ensuite classée selon le code couleur général évoqué plus haut. Sur le volet voyage, le site répond, par exemple, à la question : puis-je voyager dans ce pays ? Oui -le pays est vert. Oui, avec prescription -le pays est en jaune. Non -le pays est en rouge. Actuellement, aucun pays de la zone est inaccessible. Pour le reste, on compte 18 pays avec accès restreint (jaune) et 10 libres d’accès (vert). Entre autres, le site répond aussi aux questions suivantes: 

– Puis-je circuler librement dans ce pays ? ;
– Puis-je entrer dans ce pays sans certificat médical, par exemple un examen négatif ? ; 
– Puis-je entrer dans ce pays sans être soumis à une quarantaine obligatoire ? ;
– Quel mode de transport est autorisé pour entrer dans le pays ?

Pour chaque pays, dans la mesure du possible, l’information se veut exhaustive. La notice explicative détaille, selon la pastille sélectionnée, les modalités qui peuvent être différentes de pays en pays. Dans le cas de l’Espagne, en jaune comme indiqué dans l’image ci-dessus, « une quarantaine de 14 jours est obligatoire, à quelques exceptions près, pour tous les voyageurs arrivant en Espagne, quel que soit leur pays d’origine ». Le texte précise jusqu’au 1er juillet 2020. 

Sécurité

Sur le volet services, l’ensemble de la zone tend vers le vert puisqu’il s’agit de savoir, par exemple, si les magasins non-essentiels ou les musées sont ouverts. Attention dans le cas français, le musée du Louvre ne rouvrira ses portes seulement le 6 juillet et non le 16 juin comme le mentionne le site -qui n’est pas exempt de coquilles. Dès le 16 juin, vous pourrez néanmoins réserver en ligne sur le site du musée -condition sine qua non pour entrer au Louvre. 

Des mises à jour régulières

Enfin, sur le volet santé / sécurité, il n’y a que la France qui apparaît en rouge en raison du rebond de la pandémie, notamment en Guyane et à Mayotte. L’Espagne, elle, reste en beige. Les informations sont visiblement indisponibles. Mais, la Commission promet de mettre à jour le site très régulièrement. Si l’outil est rassurant, la carte interactive nous invite cependant à rester vigilant pendant nos déplacements. 

Pourtant, l’enjeu est de taille puisque selon l’Organisation mondiale du tourisme,  l’UE a accueilli en 2017 713 millions de visiteurs internationaux (qui ont quitté leur pays de résidence pour se rendre dans un autre pays afin de passer au minimum une nuit) dans des hébergements de type touristique et pour des raisons autres que professionnelles. Ce chiffre représente 50 % du total mondial, en incluant les touristes européens qui se rendent dans un autre pays européen.

Source : Re-open UE 





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0