fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Mai 2, 2020 | economie | 0 commentaires


Créée en 2006, Shopify est une plateforme à destination des entreprises et des entrepreneurs. Moyennant un abonnement mensuel, elle leur permet de créer leur propre site de e-commerce, d’échanger avec leurs clients, de gérer leur stock et de préparer les expéditions avec une facilité déconcertante. Au fil des années, Shopify s’est imposé comme un des services les plus populaires au monde… toujours en restant dans l’ombre. Plus d’un million d’entreprises l’utilisent aujourd’hui et il est fort probable qu’une grande partie de leurs clients ne connaît pas le nom de Shopify.

À lire aussi : Qui est Shopify, l’autre géant du commerce en ligne… aux antipodes d’Amazon

Ces derniers mois, Shopify semble opérer un changement de stratégie. Après avoir lancé du matériel et des entrepôts sous sa propre marque, il lance aujourd’hui Shop, une application qui s’adresse directement au grand public. 

Un premier pas vers un « marketplace »  ? 

Interrogé par 01net.com il y a quelques semaines, Jean-Michel Lemieux, le CTO de Shopify, nous affirmait que Shopify ne lancerait jamais de plate-forme marketplace regroupant tous ses vendeurs. L’entreprise disait vouloir garantir à chaque entreprise son indépendance et ne pas souhaiter se transformer en un géant du e-commerce, façon Amazon. C’est donc bien naturellement que la naissance de Shopify Shop interroge. 

Si Shop se destine bien au grand public, il n’est pas pour autant un « marché ouvert », Shopify nous explique qu’il s’agit plus d’un « assistant de shopping » qui ne met en avant que des boutiques sur lesquelles vous avez déjà commandé (ou que vous avez suivies). Les recommandations que vous propose l’application ne proviennent que des boutiques que vous connaissez. D’ailleurs, on remarque que les boutiques ne se mélangent pas. Pour commander sur l’une d’entre elles, vous devez vous rendre sur son propre site depuis l’application. On peut ensuite passer commande facilement. 

« Chaque commerçant référencé dans l’application possède sa propre boutique en ligne et garde le contrôle de sa marque, tandis que les consommateurs accèdent à l’expérience d’achat ultime » précise Emilie Benoit, la responsable française de Shopify.

Dans certains pays, Shopify propose tout de même une fonction locale pour acheter chez des vendeurs situés dans les alentours. Enfin, l’application Shop propose aussi un système de suivi des colis. C’est normal, il s’agit en réalité d’une mise à jour de l’application Shopify Arrive, dédiée à cette fonction. 

Selon nos premiers essais, Shopify Shop ne semble pas 100% opérationnelle en France. La plupart des boutiques proposées sont situées aux États-Unis et la fonction locale n’existe pas encore. La disponibilité de l’application sur l’App Store et le Play Store français laisse cependant penser que tout cela va changer. Interrogé par 01net.com, la responsable française de Shopify se dit «impatiente» de voir cette fonction en France.  

Avec Shop, Shopify réalise un premier pas prudent dans le monde de l’e-commerce grand public. Son nom deviendra-t-il aussi puissant que celui d’Amazon, Alibaba ou Cdiscount ? Quoiqu’il en soit, il semble clair que le géant canadien ne se satisfait plus vraiment de son statut d’entreprise de l’ombre. 

Source : Shopify





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0