fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Mai 18, 2020 | economie | 0 commentaires



Le collectif My Privacy is None of Your Business (noyb.eu) a porté plainte, mercredi 13 mai, contre Google pour son système « Android Advertising ID » qui n’aurait aucune base juridique valable. Au regard du RGPD, le géant américain ne respecterait pas le principe du consentement pour tous les utilisateurs de smartphone Android -ce qui représente 75% des parts de marché en France (2019). « Les données collectées avec ce numéro de suivi unique sont transmises à d’innombrables tiers dans l’écosystème publicitaire. L’utilisateur n’a aucun contrôle réel sur ces données », peut-on lire sur le site noyb.eu. 

Acheter un téléphone, « se procurer un traceur »

« En gros, vous achetez un nouveau téléphone Android, mais en y ajoutant un identifiant de suivi, ils vous envoient un appareil de suivi », résume Stefano Rossetti, avocat spécialisé dans la protection de la vie privée, membre du collectif noyb.eu. Or, en vertu du RGPD, les utilisateurs doivent consentir et accepter d’être suivis avant de l’être, ce qui implique qu’ils doivent savoir qu’ils sont suivis et avoir la possibilité de ne plus l’être. En l’occurrence, Google « ne recueille pas de consentement valide avant de générer l’identifiant de suivi », révèle le collectif de Max Schrems, avocat autrichien défenseur des droits numériques.

« À chaque fois vous achetez un nouveau téléphone Android et l’allumez avec bonheur pour la première fois, Google place un ID de suivi sur votre téléphone. Tout comme une “plaque d’immatriculation numérique” le tracking ID permet à Google et à d’innombrables tiers de surveiller les utilisateurs », explique le site noyb.eu. 

Un contrôle « grotesque »

Au contraire, Google affirme que les utilisateurs ont le contrôle sur leurs données car ils peuvent générer un nouvel identifiant pour remplacer  l’ancien. Mais rien ne leur garantit que les données collectées ont été effacées, pointe le corps de la plainte. Cela permettrait, donc, à Google de continuer à vous suivre grâce au nouvel identifiant, argue le collectif d’avocats.  

« C‘est grotesque, Google affirme que si vous voulez qu’ils cessent de vous suivre, vous devez accepter un nouveau suivi. C’est comme si vous annuliez un contrat à la seule condition d’en signer un nouveau », s’insurge Stefano Rossetti. 

La plainte [PDF] a été déposée par un citoyen autrichien en Autriche. Les éléments qui composent le dossier proviennent essentiellement du rapport « Hors de contrôle » du Conseil norvégien des consommateurs. Cette enquête a montré que de nombreuses applis laissaient filtrer massivement nos données. En vertu du RGPD, le géant s’expose à une amende de 4 % de son chiffre d’affaires mondial, ce qui représente jusqu’à 5 milliards d’euros. 

Source : Noyb.eu





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0