fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Mai 30, 2020 | economie | 0 commentaires


Dès le mois de février dernier, une part croissante du monde se confinait, soumettant Internet à rude épreuve. Les confinés se transformaient en effet en Internautes à plein temps, avec des journées entières à meubler, du télétravail à organiser, des enfants à occuper, éduquer, distraire, etc.

App Annie s’est penchée sur cette période de confinement au travers de plusieurs études, dont un rapport sur le jeu en 2020. La société d’analyse (associée à IDC) s’est donc intéressée à l’impact du coronavirus sur nos habitudes applicatives.

Plus de temps sur nos mobiles

Il en ressort des tendances confirmées et quelques nouveaux records, a priori pas près d’être battus. En Chine, pendant le confinement, le temps quotidien passé sur le smartphone a cru de 30%, pour atteindre cinq heures par jour, par rapport à 2019.

Au niveau mondial, pour le premier trimestre 2020 sur Android, c’est une hausse de 20% du temps d’écran in-app qui a été observé. En Europe, l’Italie, qui a été la plus durement touchée, enregistre la deuxième plus forte progression à 30% pour le mois de mars, par rapport au dernier trimestre 2019. La France suit avec 15%, l’Allemagne et les Etats-Unis avec 10% de temps passé en plus sur nos smartphones.

Des revenus et des téléchargements qui explosent

Cette présence plus forte des mobiles et des applications dans notre quotidien confiné a évidemment d’autres manifestations. Au premier trimestre 2020, les dépenses des utilisateurs ont atteint les 23,4 milliards de dollars, soit le meilleur trimestre jamais enregistré.

Ces chiffres d’affaires en augmentation s’accompagnent évidemment d’une croissance forte du nombre de téléchargements. Ainsi, au cours du mois de mars, les deux principaux stores mobiles, que sont l’App Store et le Play Store, ont enregistré une hausse de 35% du nombre de jeux téléchargés par semaine par rapport au mois de janvier 2020.
C’est ainsi qu’un nouveau record a été établi avec pas moins de 1,2 milliard de téléchargements de jeux par semaine.

La plus forte croissance des téléchargements de jeux par semaine revient à l’Espagne, avec 65%. Tout juste du confinement et d’une période de liberté de circulation restreinte, la France, a, elle, enregistré une hausse de 40%, visible dès le mois de mars et en légère croissance en avril, puis stable en mai. Il est intéressant de noter que la Chine a connu une hausse de 25%, qui est intervenue logiquement plus tôt, dès février.

Technos

Rapportés sur l’ensemble du premier trimestre, ce ne sont pas moins de 31 milliards d’applications qui ont été téléchargées, une augmentation de 15% par rapport au dernier trimestre 2019. Le Play Store, d’Android, représente 22,5 milliards de ces téléchargements (une hausse de 5% d’année à année), tandis que l’App Store, d’iOS, enregistrait 9 milliards de téléchargements (une croissance de 15% d’année à année)

Par ailleurs, App Annie a observé une progression de certains genres d’applications vidéoludiques. Ainsi, si les simulations ont connu la plus forte progression avec 0,9%, les jeux de plateau ou les quizz ont eux aussi bien progressé, témoignant d’une tendance à jouer à plusieurs sur un smartphone, ou plus vraisemblablement une tablette.

Si la consommation de jeux mobiles a explosé, certaines choses ne semblent pas devoir changer de sitôt, même en pleine pandémie. Ainsi, les jeux représentent 70% des dépenses des utilisateurs d’iOS et d’Android dans le monde au premier trimestre 2020, tout en ne pesant que 40% des téléchargements. Une tendance qui se confirme de mois en mois, d’année en année.
Par ailleurs, le fait que les utilisateurs d’iOS dépensent plus que ceux sur Android continuent à se confirmer avec 50% de dépenses en plus sur le système d’exploitation d’Apple, pour un total de 15 milliards de dollars au premier trimestre 2020.

Pas que le jeu

Enfin, App Annie et IDC se sont penchés sur l’impact du covid-19 sur les autres catégories d’applications. On constate que quatre familles applicatives ont connu une augmentation tant de leurs téléchargements que du temps passé à les utiliser en pic hebdomadaire en mars, comparé à une semaine moyenne en janvier 2020.
En toute première position, on trouve la catégorie Business, dans laquelle sont regroupées les programmes de visioconférences, de communication en général ou de partage de documents. Elles observent une augmentation de 115% de leurs téléchargements et de 100% de leur temps d’utilisation. Zoom semble être le grand gagnant de cette explosion des téléchargements et usages.

Technos

En deuxième position, les applis éducatives voient leurs téléchargements croître de 70% et leur temps d’utilisation monter de 40%. La fermeture des écoles a forcément eu un impact sur l’emploi du temps des enfants. Les parents (ou les enfants eux-mêmes) se sont donc tournés vers des programmes pour assurer un semblant de continuité pédagogique ou occuper leurs chères têtes blondes intelligemment.

Troisième catégorie en hausse, Santé et fitness. Il est amusant de constater que les téléchargements augmentent de 45%, tandis que le temps passé croît, lui, de seulement 15%. Même en plein covid-19, les bonnes résolutions ne sont pas faciles à tenir.

Enfin, la quatrième catégorie est le divertissement. On relève que l’augmentation du nombre de téléchargements est également de 45%, principalement tiré par Disney+ et Twitch. Disney+ a été téléchargé cinq millions de fois en Europe lors de son premier jour de lancement !
En revanche, l’augmentation du temps passé sur ces applications de divertissement est plus important que celui des applis de fitness, à 20%. Il y a certaines choses que la pandémie ne change pas, Netflix semble devoir toujours triompher toujours d’une session de gainage…

Source : App Annie





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0