fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 15, 2020 | economie | 0 commentaires


Les dispositifs de protection de la propriété intellectuelle (DRM, Digital Rights Management) peuvent se nicher partout, même dans des endroits aussi improbables que les filtres à eau intégrés aux réfrigérateurs de General Electric. Sur ces derniers, en effet, seuls des filtres de la marque GE peuvent être utilisés, le contrôle étant effectué par l’intermédiaire d’une puce RFID collée sur le filtre. Il coule de source que les filtres GE sont nettement plus chers que les filtres génériques. Les premiers coûtent plus de 50 dollars, contre 25 dollars pour les seconds.

Certains propriétaires ne se sont pas laissés faire et ont trouvé un moyen de casser ce fâcheux DRM. Afin de prévoir le cas d’une pénurie de filtres, GE livre ses réfrigérateurs avec une cartouche dite de « contournement » que l’on peut mettre en lieu et place d’un filtre. Ce qui évite de désactiver le circuit d’eau et permet à l’utilisateur de boire de l’eau non filtrée. Cette cartouche dispose, elle aussi, d’une puce RFID.

Le hack consiste alors à enlever cette puce de la cartouche et de la coller sur un filtre générique ou -encore mieux- directement sur le circuit électronique du lecteur RFID. La personne qui a expérimenté cette méthode n’y est pas allée de main morte. Elle a carrément utilisé une petite scie circulaire pour détacher la puce RFID de la cartouche. Certes, ce n’est pas très élégant, mais ça marche.

Sources : gefiltergate.com, groovypost.com





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0