fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 16, 2020 | economie | 0 commentaires



« Nous serons parmi les premiers dans la 5G, car nous y croyons, contrairement à d’autres, manifestement », déclare le PDG d’Orange Stéphane Richard dans les colonnes des Echos. Il réaffirme ainsi l’ambition de l’opérateur historique d’être au rendez-vous de la 5G en France. Et il en profite au passage pour tacler son concurrent Bouygues Telecom qui a déclaré il y a peu qu’il n’y aurait pas de bénéfice à utiliser la 5G sur un smartphone avant 2023. D’après le patron d’Orange, la 5G resterait indispensable pour augmenter les capacités des réseaux, sachant que le trafic mobile augmenterait de 40 à 50% chaque année.

Il n’y a pas encore assez de smartphones compatibles

Pour Stéphane Richard, les opérateurs télécoms ont subi un impact limité par rapport à la crise sanitaire. Il ne réclame donc pas une baisse du prix plancher pour les enchères de fréquences qui auront lieu en septembre. En revanche, il aurait aimé que le rythme de déploiement imposé par l’Arcep soit revu à la baisse pour les années à venir. Comme ses concurrents, il estime aussi qu’il n’y a pas encore assez des smartphones compatibles sur le marché. Il prévoit donc d’aller à un bon rythme « mais sans se précipiter ».

Concernant le risque d’une « fausse 5G » avancé par SFR* qui craint que certains opérateurs lancent juste une 4G améliorée, il s’est déclaré lui aussi préoccupé. Mais il n’oublie pas de lancer une pique à son rival au carré rouge. « Nous avons aussi vu chez SFR de la fibre qui était en réalité du câble », a-t-il rappelé. Plus généralement, il a prévenu qu’il resterait attentif pour qu’un scénario à la Bouygues Telecom ne se reproduise pas. L’opérateur avait pu, en effet, utiliser le premier la bande de fréquence 2G 1800 MHz pour la réallouer à la 4G, ce qui lui avait donné un avantage en termes de couverture et de qualité de service.

* 01net.com est édité par une filiale de NextRadioTV, elle-même propriété de SFR Médias.

Source : Les Echos





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0