fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 18, 2020 | economie | 0 commentaires



Il monte les escaliers, traverse des terrains accidentés et garde même des moutons. Spot est l’un des robots stars de Boston Dynamics. Il était accessible depuis 2019 via un programme de leasing qui a permis d’écouler 150 exemplaires. La nouveauté, c’est qu’il est désormais ouvert à la vente aux Etats-Unis pour la coquette somme de 74 500 dollars. Un tarif pas si élevé, vu la haute technicité et les performances de ce robot.

C’est un véritable kit de développement qui est commercialisé, comprenant évidemment le robot, des batteries et l’accès à l’API de Boston Dynamics pour le programmer.
Deux versions sont disponibles : la première est destinée à la recherche, la seconde est dédiée aux entreprises avec un prix plus élevé, plus de capteurs et davantage de fonctionnalités.
Car la force de Spot est d’être modulaire. Il se révèle de plus, extrêmement agile, conçu pour aller là où les autres robots ne peuvent s’aventurer, y compris sur des terrains accidentés.

Des applications essentiellement industrielles

Spot peut être utilisé pour inspecter du matériel ou un site puisqu’il est capable de scanner son environnement et de détecter des anomalies. Equipements nucléaires, installations électriques, chantiers, les domaines d’application sont multiples. Il est même question de l’introduire dans des spectacles du Cirque du Soleil.

Vendre un jour Spot à la police n’est pas non plus exclu. Boston Dynamics pose toutefois des limites à ses clients : pas question d’intimider ou de blesser physiquement des personnes.

Un porte-parole de la société a confié à Venture Beat qu’un millier d’unités devaient être produites ce premier semestre. Mais la pandémie a perturbé quelque peu ces objectifs.
La crise sanitaire fournit toutefois un nouvel argumentaire convaincant à Boston Dynamics : la robotique peut aider à limiter les contacts humains. Spot a même été testé en milieu hospitalier pour aider à trier les patients à distance. Ce qui lui ouvrirait des portes dans le domaine de la télémédecine.

Boston Dynamics a également entrepris de vendre Pick, un autre robot capable de manipuler des boîtes grâce à un système de vision 3D. L’humanoïde Atlas se trouve, lui, toujours au stade de prototype.

Source : Venture Beat





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0