fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 19, 2020 | economie | 0 commentaires


Jusqu’où ira la guerre entre Donald Trump et les réseaux sociaux ? Vexé par la décision de Twitter de fact-checker ses tweets, le président américain avait annoncé il y a quelques semaines qu’il comptait réformer les réseaux sociaux.
Son ministère de la justice a depuis annoncé préparer un changement de la section 230 du « Communications Decency Act », une loi qui dissocie les plates-formes de leurs utilisateurs. L’objectif final serait de rendre Twitter, Facebook ou Instagram responsables pénalement des bavures de leurs usagers. 

Quelques heures plus tard, Donald Trump a publié sur Twitter une vidéo manipulée, ce qui a contraint le réseau social a ajouté un avertissement et à indiquer sous son tweet qu’il s’agissait d’un mensonge.
Juste avant, Facebook avait annoncé avoir sanctionné le président américain pour la première fois en retirant certaines publicités de campagne postées sur sa plate-forme. Ces dernières utilisaient un logo nazi. 

Donald Trump joue avec le feu

Dans la vidéo publiée par Trump, on aperçoit un petit garçon blanc courir derrière un petit garçon noir pour lui faire un câlin. Il est possible que ce contenu ne vous soit pas étranger, cette vidéo avait beaucoup fait parler d’elle il y a quelques mois pour son caractère très mignon.
Le problème est que la vidéo publiée par Donald Trump comporte un faux bandeau CNN. Une manière de laisser entendre que le racisme aux États-Unis n’est qu’un fantasme des médias, à l’origine des tensions raciales, et que tout cela n’est pas plus dangereux ou préoccupant que deux enfants qui jouent à se poursuivre. Un message final accuse les médias de « fake news » et incite les Américains à la méfiance.    

Au delà du caractère très limite de l’utilisation d’enfants dans une vidéo politique, ce contenu est évidemment mensonger. Twitter a donc décidé de signaler à ses utilisateurs les manipulations de Donald Trump ce qui, on l’imagine, ne plaira pas au président américain.

Sur Facebook, une publicité payée par l’équipe de campagne de Donald Trump appelle les Américains à rejoindre le président dans sa lutte contre les militants antifascistes (ANTIFA) récemment ajoutés sur la liste des organisations terroristes.
Le triangle rouge inversé choisi pour représenter cette lutte est un ancien symbole nazi porté par les prisonniers politiques. D’autres versions de cette pub, avec des panneaux de signalisation, sont également en circulation. Plusieurs comptes associés à la Maison-Blanche, comme celui du vice-président Mike Pence, l’ont aussi publiée.

Facebook a supprimé ces publicités pour non respect de ses règles d’utilisation. L’histoire retiendra qu’il aura fallu attendre un logo nazi pour que le réseau social de Mark Zuckerberg se décide enfin à sortir de sa réserve concernant le président des États-Unis. 

Avec ces publications, Donald Trump alimente encore la controverse autour du devoir des réseaux sociaux. On imagine que d’ici l’élection de novembre, de nombreux événements pourraient se produire. 





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0