fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 20, 2020 | economie | 0 commentaires



Et de cinq ! L’appli Facebook Gaming est à nouveau rejetée du processus de validation des programmes souhaitant intégrer l’App Store. Depuis le lancement du service sur Android, la société de Mark Zuckerberg désespère de faire entrer son application – qui mêle réseau social, du streaming et l’accès à des jeux vidéo – dans le catalogue d’Apple. Les développeurs en seraient à leur cinquième tentative. En vain.

D’après le New York Times, les géniteurs de Facebook Gaming ne seraient pas surpris de cette nouvelle décision. Ils ne baissent toutefois pas les bras et comptent bien trouver un moyen d’en faire profiter aux utilisateurs de smartphones et ardoises à la pomme. Ce qui pose souci ? Trois fois rien.

Selon des sources proches du dossier, Apple motive son refus en citant son propre règlement : les applis d’éditeurs tiers ne peuvent pas proposer de catalogues complets de jeux vidéo, distribués depuis une autre plate-forme que celle d’Apple. C’est le cas de Facebook Gaming. En lui refusant une place dans l’App Store, Apple entend protéger sa propre offre de jeux à la demande, Apple Arcade lancée l’année dernière ainsi que le modèle économique de son Store.

Apple ou la compréhension particulière du concept de concurrence

Transactions in-app comme achats effectués sur l’App Store sont soumis à une commission prélevée par Apple. Si Cupertino autorise Facebook à faire commerce de jeux via un portail accessible gratuitement – c’est le cas de Facebook Gaming, il ne pourra pas réclamer de commissions. Les transactions se feront hors de ses serveurs et ses tuyaux seront, en plus, utilisés pour que d’autres que lui fassent des profits sans lui reverser une part forfaitaire des bénéfices.

À lire aussi : Prix, catalogue et limitations : trois offres majeures de cloud gaming passées au crible

Apple semble bien décider à sécuriser et sanctuariser au maximum son Store et les applis accessibles depuis ce dernier. Concurrentielles ou non. L’affaire « Hey » en est un exemple de plus, dans un tout autre domaine. Dans le monde du gaming, on pourra aussi rappeler qu’à ce jour, l’appli GeForce NOW de Nvidia n’est toujours pas disponible sur l’App Store. Le programme de test de Microsoft xCloud est extrêmement limité. Et récemment, les frenchy de Shadow ont dû repenser leur appli iOS, bannie par Apple sans sommation, pour qu’elle ne ressemble pas à un Store et ne donne pas d’accès direct et simplifié à des jeux.

Source : New York Times via 9to5Mac





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0