fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 22, 2020 | economie | 0 commentaires



Un petit exploit de développement. Martin Thomas – développeur Nvidia – vient de publier des pilotes « faits maison » permettant de transformer les Raspberry Pi 1, 2, 3 et Zero en de véritables petites machines de rétrogaming perfectionnées. Cela lui aura pris deux ans de développement, un travail réalisé sur son temps libre, juste pour le plaisir du défi et par passion du jeu vidéo.

À lire aussi – Raspberry Pi 4 : quarante fois plus de puissance que le modèle original pour le même prix !

Avec sa petite sauce maison, cet ingénieux développeur est parvenu à faire tourner le très mythique Quake III, à plus de 100 images par seconde sur une petite carte mère Raspberry Pi 3B+. Il faut toutefois se cantonner à une définition d’écran HD. Le résultat est à apprécier dans la petite vidéo postée sur son compte Twitter (ci-dessous).

Chose amusante : la Raspberry Foundation et les développeurs espagnols d’Igalia (membre de la Linux Foundation et à l’origine du navigateur Web de GNOME) ont conclu en février dernier un partenariat pour développer des pilotes graphiques poussés pour les Pi. Ils ont à peine commencé les travaux. M. Thomas les a pris de vitesse et leur livre sur un plateau une formidable base de travail.

Vulkan, l’API du futur

La base de la recette de Martin Thomas, c’est l’API Vulkan. Pour rappel, Vulkan est une bibliothèque d’instructions, comme le fameux DirectX de Microsoft spécialisée dans l’exécution de jeux. Ici, M. Thomas utilise les instructions très bas niveau de la nouvelle version de l’API Vulkan pour faire tourner Quake III. En clair, il utilise des instructions gravées à même la puce et qui ne demande presque aucun calcul pour être exécutées correctement.

Pour l’instant, les pilotes de M. Thomas ne fonctionnent qu’avec le contrôleur graphique Broadcom VideoCore IV, qui est toutefois celui d’une large sélection de cartes Raspberry Pi. Et ils ne sont pas considérés comme des pilotes officiels, puisqu’ils ne respectent pas tout à fait les cahiers des charges établis par le Khronos Group. Ils ne sont pas compatibles avec toutes les cartes Pi ce que, les pilotes officiels – eux – seront. Enfin, on l’espère.

Sources : Twitter et Tom’s Hardware US





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0