fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 25, 2020 | economie | 0 commentaires



La balle est dans le « camp » de Microsoft. Les prochains Mac sous ARM, dont les premiers modèles sont attendus pour la fin de l’année, pourraient bien ne pas profiter de l’univers Windows, lancé à partir du fameux Boot Camp. La raison ? Microsoft n’offre de licences de Windows 10 ARM qu’aux fabricants de PC et à condition que l’OS soit préinstallé sur la machine.

Il n’y a donc aucune version de l’OS disponible à l’achat. Les utilisateurs des prochains Mac seront dans l’impossibilité de profiter de l’environnement Microsoft sur les ordinateurs à la pomme. Ils ne pourront pas non plus utiliser une licence qu’ils auraient éventuellement acquise par le passé, incompatibilité d’architecture processeur oblige.

Microsoft va-t-il changer sa politique ?

« Microsoft ne fournit de licences Windows ARM qu’aux OEM [constructeurs de PC]. Nous n’avons pour le moment aucune autre information à partager avec vous sur un quelconque changement de politique. » C’est ce qu’a déclaré l’un des porte-parole de Microsoft à nos confrères américains de The Verge. Parmi les logiciels Microsoft proposés sur Mac avec ARM, la suite Office sera du lot et il y a fort à parier que Skype, Teams et consorts le soient également.

Reste à savoir si le nombre d’utilisateurs de Windows sur Mac est à ce point élevé que Microsoft doive effectivement sérieusement réfléchir à une manière de leur fournir des versions de son OS optimisé pour les nouvelles plates-formes. Ou s’en remettre aux logiciels de virtualisation comme VMWare ou Parallels qui, pour le moment, sont en pleine refonte pour être compatibles avec le nouveau macOS car non pris en charge par l’outil Rosetta 2 d’Apple.

Un démarrage très différent des Mac actuels ?

Le passage aux puces ARM Apple Silicon va également modifier en profondeur le principe de démarrage des Mac. Une vidéo publiée dans le cadre de la WWDC détaille cela et montre par exemple que les habituelles combinaisons de touches au démarrage seront supprimées. Le mode « Target » n’existera plus en tant que tel pour par exemple monter le stockage d’un Mac sur un autre sous la forme d’un disque externe.

Une nouvelle interface proposera à la place toutes les possibilités, il sera accessible en gardant le bouton de démarrage appuyé pendant quelques secondes. C’est là qu’on pourra lancer l’alternative au mode Target qui se fera désormais sous la forme d’un disque réseau SMB. Outre les logiciels, on commence donc à apercevoir à quel point cette transition va changer les habitudes des utilisateurs de Mac.

Source : The Verge





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0