fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juin 26, 2020 | economie | 0 commentaires


Après Sony et son ZV-1, c’est au tour de Panasonic de se lancer dans le bain des appareils pour « vloggeurs/vloggeuses » avec son Lumix G100. Un boîtier destiné à des utilisateurs qui se filment à la première personne pour publier leurs histoires et autres aventures sur YouTube et consorts. Au contraire de Sony, qui a opté pour le compact – le ZV-1 est dérivé de la famille RX100 – Panasonic préfère l’hybride Micro 4/3. Un choix qui permettra aux utilisateurs de changer d’objectifs, ce qui élargit son champ des possibles – ultra grand-angle en mode action, optique macro pour filmer des détails, etc.

Comme le confie en effet Panasonic France, « le G100 reste un appareil photo, même s’il est optimisé pour le vlogging », ce qui explique la présence d’un viseur. D’où aussi son nom de Lumix G100… qui peut porter à confusion : il ne s’agit pas du successeur du Lumix G90 mais bien d’un boîtier à part.

Point de surprise du point de vue technique : le capteur est un Micro 4/3 de 20 Mpix, celui-là même que l’on retrouve dans l’excellent Lumix G9. L’excellente surprise technique est que le G100 récupère aussi le viseur de son aïeul. Et si on apprécie d’avoir un viseur d’une telle qualité dans ce boîtier, on se demande sa raison d’être dans un boîtier « vlogging ». Mais après tout, il s’agit « avant tout d’un appareil photo » pour Panasonic, alors autant se réjouir. Pour le reste de la fiche technique, on retrouve le grand classique des hybrides Panasonic de ces quatre dernières années : obturateur électromagnétique ultra silencieux, mode vidéo 4K30p à 100 Mbit/s, écran tactile, photo 4K, etc.

Technos

Mais il y a quatre « mais » : primo, Panasonic a fait l’impasse sur la stabilisation mécanique du capteur pour proposer une stabilisation électronique synchronisée avec l’optique. Il faudra donc tester pour voir si les algorithmes de Pana’ tiennent la route. À la simple lecture de la fiche technique, nous disons juste « prudence » …

L’autre « mais » est à chercher du côté des modes vidéo : pas de 40K60p d’une part, mais surtout un mode Full HD 1080p60 limité à 28 Mbit/s. Si on peut se passer de la 4K60p, le fait d’avoir bridé le mode 60 i/s utilisable (en Full HD donc) est un peu dommage. Espérons que Panasonic nous fera cadeau d’une petite mise à jour logicielle.

Le troisième « mais » concerne le recadrage vidéo imposé en 4K. Un recadrage qui se veut « modéré » mais qui resserrera la focale la plus grand-angle (équivalent 24 mm sur le 12-32 mm).

Finalement, on regrette l’absence de prise casque pour contrôler le niveau du son, mais heureusement on a droit à des potentiomètres numériques sur l’écran.

Écran, Ô mon miroir

Technos

Qui dit vlogging dit écran tourné vers soi : comme dans toute la série G, l’écran du G100 est ainsi monté sur rotule et se déplace sur le côté de l’appareil. Un écran plutôt haut de gamme, avec pas moins de 1,84 Mpix ! Le choix de l’optique kit classique (il existe plusieurs kits) est ici pertinent : un 12-32 mm f/3.5-5.6 ultra compact qui a fait ses preuves. Et surtout qui maintient le poids de l’ensemble à seulement 412 g, soit seulement 118g de plus que le Sony ZV-1 qui est équipé d’un capteur plus petit et d’une optique non amovible (mais plus lumineuse).

Technos

En ce qui concerne les optimisations dédiées au vlogging, on note le gros bouton rouge d’enregistrement vidéo ainsi qu’un système de microphone unique dans le monde la photo : Panasonic a fait appel à la licence OZO Audio de Nokia pour intégrer un jeu de trois microphones internes, qui gèrent intelligemment le suivi de sujets et la réduction de bruit. L’idée étant évidemment de se passer d’un micro externe, même si le G100 est équipé de ce côté-là avec une entrée jack 3,5 mm et une griffe flash. Il est en effet difficile de faire mieux qu’un bon micro HF pour les prises de voix.

Technos

Moins ultra spécialisé que le ZV-1 de Sony, le Lumix G100 est plus versatile et pourra donc remplir plus de missions. Mais comme son concurrent, il ne dispose pas encore d’un logiciel PC/Mac lui permettant de servir de webcam de luxe.

On précise bien « pas encore » car les ingénieurs « travaillent dessus » selon Panasonic France, mais sans s’engager sur son éventuelle sortie. Une faute de la part des deux constructeurs japonais qui n’ont pas encore compris que le logiciel pouvait désormais faire la différence dans l’acquisition du matériel.

Le Lumix G100 est cependant un boîtier intéressant de par l’écosystème Micro 4/3 et la qualité d’encodage de Panasonic, reconnue dans le milieu. Espérons que Pana’ se bouge un peu côté logiciel !

Le Lumix G100 sera disponible en Europe à partir du mois d’août dans différents kits :

  • Lumix G100 boîtier nu : 649 €
  • Lumix G100 + G Vario 12-32 mm f/3.5-5.6 Asph Mega OIS : 749€
  • Lumix G100 + G Vario 12-32 mm f/3.5-5.6 Asph Mega OIS + trépied/poignée SHGR1 : 799€
  • Lumix G100 + G Vario 12-60 mm f/3.5-5.6 Asph Power O.I.S.: 849€
  • Lumix G100 + G Vario 12-32 mm f/3.5-5.6 Asph Mega OIS + 3Lumix G Vario 35-100 mm f/4.0-5.6 Asph Mega OIS : 999€





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0