fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juil 5, 2020 | economie | 0 commentaires



On dit souvent que les produits Apple sont très fermés et qu’il s’agit d’une prison dorée. Il y a plusieurs raisons à cela.

Dictateur génial

D’abord, Steve Jobs était un dictateur. Un visionnaire et un génie mais un dictateur, extrêmement dur avec ses employés. Il n’hésitait pas à leur dire que leurs idées étaient nulles et il les obligeait parfois à faire des choses impossibles. Un jour, il a failli rendre fou un ingénieur parce qu’il trouvait que le MacIntosh mettait trop longtemps à démarrer et il n’a eu de cesse de le harceler jusqu’à ce que celui-ci réussisse faire gagner 28 secondes sur le temps de démarrage de la machine. Quelqu’un a dit un jour que Steve Jobs aurait fait un excellent roi de France.

Un artiste du silicium

Ensuite, et surtout, Steve Jobs se considérait comme un artiste et il estimait que ses produits étaient de véritables œuvres d’art. C’est pour cela qu’il accordait autant d’importance au design et qu’il s’opposait à ce que l’on puisse modifier ses créations. Dan Farber, rédacteur en chef de ZDNet, a écrit : « Steve Jobs est un artiste élitiste et têtu qui ne veut pas que ses créations soient modifiées par des programmeurs de seconde zone. Pour lui, c’est comme si quelqu’un venait ajouter quelques coups de pinceau à un tableau de Picasso, ou s’avisait de changer les paroles d’une chanson de Bob Dylan. » (in biographie Steve Jobs, Walter Isaacson).

Hardware et software

Enfin, Steve Jobs considérait que pour réaliser un ordinateur parfait, il fallait obligatoirement concevoir en même temps le hardware et le software. Les meilleurs produits devaient absolument être des « packs tout compris », conçus de A à Z, par le fabricant, avec des logiciels faits sur mesure pour le matériel et vice versa. C’est pour toutes ces raisons que Steve Jobs a toujours fait en sorte que les produits Apple soient fermés au maximum. Pour le MacIntosh, au début des années 80, il a refusé que l’on puisse mettre des cartes d’extension à l’intérieur, car il ne voulait pas que l’on puisse bricoler ses ordinateurs, et il a même utilisé des vis incompatibles avec un tournevis normal pour qu’il soit impossible d’ouvrir le boîtier et d’accéder à la carte mère. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Mac ne plaisait pas aux geeks de l’époque…

Vision

Steve Jobs avait la vision que les « micro-ordinateurs » étaient destinés au grand public et pas seulement aux spécialistes. Il voulait offrir le meilleur mais un meilleur « contrôlé », dont lui seul avait la clé. Cette pratique s’est poursuivi longtemps, notamment avec l’iPhone, et même aux services et aux contenus. Aujourd’hui, cela s’étend jusqu’aux processeurs, puisque Apple vient de décider d’abandonner les processeurs Intel au profit de processeurs d’architecture ARM entièrement conçus et fabriqués par la marque à la pomme. Une manière de renforcer encore sa prison dorée.





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0