fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juil 9, 2020 | economie | 0 commentaires


Le Thunderbolt 4 arrive cette année dans nos PC. Intel annonce officiellement la nouvelle version de sa puissante connectique. Pas de grosse révolution au menu toutefois. Les débits demeurent les mêmes que ceux du Thunderbolt 3, 40 Gb/s, et il est possible – par exemple – d’inclure non plus un mais deux écrans 4K dans une chaîne d’appareils reliés en Thunderbolt. En fait, le Thunderbolt 4 (TB4) s’inscrit tellement dans la continuité du 3 qu’il pourrait porter le nom de… 3.5. Moins chic.

Et nous n’allons pas tarder à avoir les premiers PC compatibles entre les mains. Ils sont attendus pour la rentrée et devraient être assez nombreux. D’une part parce qu’avec l’arrivée prochaine des nouveaux processeurs Intel pour PC portables, les Tiger Lake, il n’est plus question d’utiliser un composant en plus pour avoir du TB4. Ces puces de calcul Intel l’intègrent nativement et beaucoup de machines qui en sont équipées seront disponibles ou lancées entre septembre et décembre prochains.

D’autre part, si le cahier des charges Intel Project Athena est respecté par un ordinateur nomade, alors son constructeur peut implanter du Thunderbolt 4 sur la carte mère et les bonnes prises sur les flancs. Même s’il n’a pas de processeurs dernier cri sous le clavier, selon Intel.

Prêt pour l’USB 4 et « accessible » à tous

Comme le TB3 actuellement avec l’USB Type-C actuel (une évolution de l’USB 3, on le rappelle), le TB4 est compatible avec la prochaine norme USB, l’USB 4. Hasard ? Non, c’est sur la base du Thunderbolt 3 que la norme USB4 a été établie, Intel ayant réussi à l’imposer comme base de travail au consortium.

Toutes les machines en Thunderbolt 3 et surtout 4 seront donc prêtes à accueillir les périphériques USB 4 dès qu’ils pointeront le bout de leur prise. On notera, au passage, que le Thunderbolt 4 incarne le pendant haut de gamme de l’USB 4, et nous verrons pourquoi un peu plus loin.

Nous le disions, Intel a aussi prévu de commercialiser des contrôleurs TB4 indépendants, à greffer aux cartes mères de machines avec processeurs Intel, AMD ou ARM. Le fondeur de Santa Clara a été très clair sur ce point lors de la présentation : les contrôleurs TB4 ne sont pas cantonnés à ses propres plates-formes. Dès lors, si le cahier des charges est bien rempli, tout le monde peut avoir accès au Thunderbolt 4. Y compris Apple et ses prochains MacBook avec processeurs ARM

À lire aussi : Intel Lakefield, la plate-forme qui veut révolutionner le PC ultraportable de demain

Thunderbolt 4 : les améliorations annoncées

Comme le montre le tableau ci-dessous, le futur USB4 est deux fois plus rapide que l’actuel 3 mais reste une version allégée des Thunderbolt 3 et le 4. Et ce, bien que ces deux-là partagent beaucoup de points communs.

Technos

À lire aussi : Les ports USB4 pourront aussi servir à connecter vos PC et smartphones à des écrans 8K

À commencer par la vitesse brute qui, comme nous le disions, n’a pas du tout augmenté : jusqu’à 40 Gb/s maximum, soit 8 Go/s. Un débit qui demeure largement suffisant pour faire passer un flux vidéo 4K en même temps que des données réseau et des fichiers ne provenance d’un disque dur externe. En revanche, pour jouer avec une grosse carte graphique externe, c’est toujours limite.

Dans le détail, les apports du TB4 pour nos PC portables sont multiples mais, pour la plupart, très orientés vers la production de contenus numériques et les stations de travail.

Il est par exemple possible de connecter des câbles pouvant atteindre 2 mètres sans déperdition d’informations ou de débit entre deux appareils compatibles.

Thunderbolt 4

Selon Intel, on peut également brancher un dock multi-interface, garni de 1 à 4 prises Thunderbolt 4 sans qu’il y ait le moindre embouteillage dans les tuyaux lorsque toutes sont utilisées pour transférer des données ou alimenter des appareils.

Technos

Il est aussi question de pouvoir brancher deux moniteurs 4K ou un 8K à une machine avec une prise Thunderbolt 4, contre un seul moniteur 4K avec le TB3.

On notera aussi la possibilité de profiter de solutions de stockage qui tirent avantage d’une connectique PCIe interne (comme les disques SSD externes avec solutions M.2 PCIe/NVMe) et qui, via le TB4, peuvent envoyer jusqu’à 3000 Mo/s.

Enfin, grâce au Thunderbolt 4, l’alimentation via USB Type-C risque de se démocratiser pour de bon. Enfin ! Toutes les machines ayant besoin de moins de 100 watts pour fonctionner et voulant prétendre embarquer du TB4 devront proposer la recharge de leur batterie via cette interface. Adieu adaptateurs secteur propriétaires, gros et laid de nos ultraportables : vous avez fait plus que votre temps !





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0