fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juil 10, 2020 | economie | 0 commentaires


En parallèle de son « monstre » l’EOS R5, Canon lance un second boîtier hybride à capteur plein format : l’EOS R6. Un chiffre qui change beaucoup de choses : point de 8K, de capteur 45 Mpix et d’écran LCD supérieur, l’EOS R6 coûte 1800 euros de moins que son aîné. Ce qui ne veut pas dire qu’il est abordable : à 2699 euros, il reste cher pour beaucoup d’utilisateur. Mais comme le R5, sa fiche technique a de quoi faire saliver.

Définition classique, capteur enfin stabilisé

Point de super définition, l’EOS R6 ne profite pas du super capteur 45 Mpix du R5 mais d’un modèle affichant « seulement » 20,1 Mpix. Soit la même définition d’image que l’EOS 5D Mark II, lancé en 2008. Mais les technologies de capteur ayant progressé, la plage dynamique et surtout la plage des sensibilités ont beaucoup évolué. Pour les ISO, l’EOS R6 affiche ainsi une plage allant de 100 à 102.400 ISO (extensible de 50 à 204.800 ISO). On est bien loin des 100-6400 ISO du 5D Mark II !

Ce capteur, toujours construit sur la technologie Dual Pixel (chaque photodiode à sa surface participe à l’autofocus), profite d’une technologie attendue de longue date chez Canon : une stabilisation mécanique. Très en retard par rapport à la concurrence, Canon a préféré développer son propre mécanisme. Ce qui l’a mis en retard, mais lui a offert plus de latitude pour aller plus loin que les composants existants : alors que Nikon ou Sony affichent des stabilisations combinées affichant au maximum un gain de 5,5 vitesses (et 6,5 vitesses pour l’Olympus OM-D E-M1X), les EOS R5 et R6 affichent jusqu’à 8 vitesses avec les optiques adaptées. Un record.

20 images/seconde = 400 mégapixels

Technos

Pour Canon, si l’EOS R5 est le successeur spirituel du 5D Mark II, cet EOS R6 est un ménage de 6D Mark II et de 7D Mark II. Comprendre un mariage entre un capteur plein format (6D) et une rafale agressive (7D). Très agressive : l’EOS R6 affiche une rafale à 20 images par seconde (obturateur électronique) avec tracking autofocus continue aussi bien sur le visage, l’œil ou le corps. Soit un débit de 400 Mpix traités par seconde !

Mieux : la mémoire tampon de l’EOS R6 est généreuse puisque l’appareil peut tenir sa rafale à 20 i/s en RAW pendant 12 secondes – et jusqu’à 50 secondes en JPEG puisqu’il encaisse alors jusqu’à 1000 images. De quoi tenir des starting blocks jusqu’à la ligne d’arrivée d’un 100 m olympique. Attention aux disques durs !

Pas de 8K, mais de la 4K60p

Technos

Avec une définition de 20 Mpix et pas d’emplacement pour une carte CF Express (double SD ici), l’EOS R6 ne peut filmer en 8K (33 Mpix), qui reste donc l’apanage de son frère l’EOS R5. Loin d’être manchot, cet EOS R6 filme tout de même en 4K60p. Point de 4K DCI, il faut se contenter de la 4K UHD classique, mais c’est déjà suffisant pour la plupart des usages – même cinéma, selon les réglages du film. Et contrairement aux hideux EOS R et EOS RP, l’EOS R6 n’impose quasiment pas de recadrage – la couverture horizontale est de 94%, le recadrage négligeable, notamment sur les ultra grand-angle.

Technos

Comme son grand frère, l’EOS R6 est un boîtier « sérieux » équipé de joints d’étanchéité, de commandes renforcées et d’un écran tactile orientable de 2,1 Mpix. En revanche, l’écran LCD du capot supérieur disparaît au profit d’une molette et le viseur 5,6 Mpix de l’EOS R5 laisse place à un modèle plus modeste affichant tout de même 3,7 millions de points. Comme un A7R Mark III en somme, ce qui est déjà très bien.

Technos

La batterie employée est la même que pour son grand frère, la LP-E6NH. Une batterie qui a comme avantage d’être compatible avec les anciennes batteries des Canon EOS 5D Mark II/Mark III/Mark IV, ce qui permet de continuer à les utiliser avec ce nouveau boîtier. Les photographes peu fortunés apprécieront.

A cet équipement s’ajoute une prise USB C qui prend en charge la recharge de la batterie même pendant le shoot, le Wi-Fi, une prise casque, une prise microphone, etc. Rien ne semble manquer à l’appel côté équipement et technologie, ce qui nous change du Canon de ces dernières années !

L’EOS R6 sera disponible à partir du 27 août en deux versions :

  • EOS R6 boîtier nu à 2699 euros
  • EOS R6 + 24-105 mm f/4-7.1 IS STM à 3059 euros





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0