fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Technos

Juil 12, 2020 | economie | 0 commentaires


Comment choisir sa box ?

Sélectionnez votre box en fonction de votre technologie d’accès, de vos besoins en connectivité et de vos usages TV. Voici quelques clés pour vous aiguiller.

La box peut désigner plusieurs choses très différentes. A l’origine, il y a d’abord la box Internet. C’est le modem qui vous connecte au réseau. Mais, par extension, on appelle aussi box le décodeur TV. Cette box TV vous permet alors d’accéder à une multitude de chaînes grâce à l’IPTV, de vous connecter à des services comme Netflix ou d’utiliser certaines fonctionnalités comme le contrôle du direct et l’enregistrement. En général, les opérateurs fournissent les deux boîtiers dans leurs offres commerciales : la box Internet et la box TV. Mais attention à ne pas les confondre car sans la première, la seconde est inutilisable.

  • Quelle est ma technologie d’accès ?

La première question à se poser est : quelle est ma technologie d’accès à Internet ? La box Internet peut s’appuyer sur du cuivre (ADSL, VDSL), de la fibre optique, du câble, le réseau mobile 4G, du satellite ou du THD Radio

La technologie la plus performante, c’est la fibre optique. Lorsque que la fibre est tirée jusqu’à l’abonné, on appelle ça du FttH (Fiber to the Home). Lorsque la fibre n’est tirée que jusqu’au pied de l’immeuble et qu’elle se termine par du câble ou du cuivre, on appelle ça du FttB (Fiber to the Building). 

Un déploiement de fibre optique dans une rue.

Evidemment, le FttH, c’est la rolls de la fibre optique. Pour savoir si votre logement y est éligible, rendez-vous sur la carte des déploiements de la fibre de l’Arcep.

Plus récemment, des box 4G ont émergé. Elles permettent, dans les zones rurales qui ne sont pas prêtes d’être fibrées, et qui pâtissent d’un ADSL déficient, de créer un réseau Wi-Fi domestique en se connectant au réseau mobile extérieur. Ces offres ne sont pas accessibles dans les centres urbains.

  • Quels sont mes usages TV ?

Une fois que vous savez de quel type de connexion vous bénéficiez, interrogez-vous sur vos usages TV pour déterminer le modèle commercial qui vous conviendrait. Souhaitez-vous centraliser tous vos services de divertissement sur la seule facture de votre opérateur ? Le téléviseur trône-t-il dans votre salon ? Est-il connecté ? Non ? Dans ce cas, privilégiez le triple play. C’est un package comprenant l’accès à Internet, les communications téléphoniques fixes et la télévision.

Mais vous n’êtes absolument pas obligés de souscrire à ce modèle dominant. Avec l’explosion des offres OTT (over the top) comme Netflix, OCS, Molotov ou Amazon Prime, le dual play refait surface. Il comprend uniquement l’accès à Internet et les appels fixes. Ce qui ne vous empêche pas de regarder la TNT sur votre téléviseur.

Netflix sur un écran de télévision.

Le dual play est la solution à privilégier si vous ne regardez pas la télé ou si vous souhaitez avoir la liberté de choisir votre équipement pour le divertissement : téléviseur connecté, Apple TV, box Android, console de jeux, etc..).

Une troisième voie est en train d’émerger. Bouygues Telecom a lancé une offre triple play ne comprenant pas de box TV mais une grosse réduction sur l’achat d’une Smart TV Samsung. La box TV est remplacée par une simple application intégrée directement dans la télévision. C’est l’occasion d’acheter une smartTV à prix cassé et de se débarrasser d’un encombrant décodeur TV dans votre salon, le tout sans renoncer aux services TV d’un opérateur. Mais au final, cela coûte un peu plus cher que d’avoir un décodeur TV classique… sauf si vous aviez prévu de changer de téléviseur.

  • De quel débit ai-je besoin ?

Avec la fibre optique, interrogez-vous sur vos besoins en connectivité. Avez-vous vraiment besoin d’une connexion ultra rapide ? Car plus vous avez de débit, plus c’est cher. Si vous télétravaillez avec des visioconférences à longueur de journée, que vous possédez beaucoup d’objets connectés, que vous regardez des services de streaming vidéo, que vous jouez en réseau et que vous êtes plusieurs chez vous à tirer simultanément sur votre ligne Internet, optez pour le haut de gamme.

Les opérateurs proposent à peu près tous aujourd’hui environ 2 Gbit/s de débit descendant et entre 500 et 700 Mbit/s de débit montant pour une cinquantaine d’euros par mois. Free va encore plus loin avec sa Freebox Delta, qui promet 8 Gbit/s en download.

Freebox Delta

Si vos usages se limitent à consulter les réseaux sociaux et regarder la télé sur votre box, visez l’entrée ou le milieu de gamme. On trouve des offres à 200 ou 300 Mbit/s de débit symétrique qui sont tout à fait performantes et suffisantes en matière de connectivité Très Haut Débit. Dans ce cas, cela ne vous coûtera qu’entre 30 et 40 euros par mois.

Dernière remarque sur le débit. Ayez conscience que les chiffres avancés par les opérateurs ne sont pas des promesses effectives. Ce sont des pics théoriques de débit mesurés dans des conditions optimales. Il est peu probable que vous atteignez ces sommets chez vous. Quel est votre matériel ? Etes-vous connectés directement à la box ou en Wi-Fi ? Etes-vous plusieurs à tirer simultanément sur la ligne ? Beaucoup de facteurs entrent en jeu et peuvent altérer votre débit.

Enfin, les chiffres de débit supérieurs à 1 Gbit/s sont en général des débits partagés. Si vous branchez directement un PC à la box Internet, vous aurez la plupart du temps plusieurs ports Ethernet de 1 Gbit/s chacun. La Freebox Pop se distingue avec un port à 2,5 Gbit/s. Le modem Wi-Fi 6 de Bouygues Telecom propose bien, lui, un port de 10 Gbit/s mais l’opérateur n’ouvre pas les vannes dans son offre commerciale.

  • Mon réseau Wi-Fi est-il suffisant ?

Ceux qui possèdent de vastes logements ou qui rencontrent des problèmes de couverture et de qualité de leur réseau Wi-Fi domestique ont intérêt à privilégier les offres qui comprennent des répéteurs Wi-Fi. Free se distingue à ce sujet depuis le lancement de la Freebox Pop qui a ouvert la possibilité de demander plusieurs répéteurs en option, de manière à installer un Wi-Fi maillé chez soi.

La box Wi-Fi 6 de Bouygues Telecom.

Vous pouvez aussi vous arrêtez sur les rares box qui fonctionnent avec du Wi-Fi 6, la dernière génération de Wi-Fi. Surtout si vous possédez des smartphones ou PC récents et compatibles. Toutefois, pour une couverture totale et efficace de votre logement, la meilleure solution est d’acheter un répéteur, une solution CPL ou un routeur Wi-Fi du commerce.

  • Attention aux prix cassés !

Les prix attractifs accordés la première année où vous souscrivez à une offre ne doivent pas être votre critère prioritaire. Concentrez vous sur le tarif qui apparaît en tout petit et qui reste barré. Il correspondra à ce que vous paierez une fois passés les douze premiers mois. Et cela peut passer du simple au double : d’une vingtaine d’euros à une quarantaine par mois, par exemple.

Qu’il y ait un engagement ou non, gardez à l’esprit qu’on ne change pas de Fournisseur d’Accès à Internet comme d’opérateur mobile. Vous risquez de garder votre box Internet plusieurs années de suite. Psychologiquement, cela demande un effort supplémentaire de partir voir ailleurs. Mais c’est aussi réellement plus compliqué car vous devez rendre votre ancien boîtier que vous aurez loué et vous assurez que le nouveau fonctionne bien. Cela nécessite parfois qu’un technicien se déplace chez vous. Alors n’hésitez pas à appeler votre opérateur ou le contacter sur des réseaux sociaux comme Twitter si vous n’êtes pas satisfaits. Vous pourrez toujours faire évoluer votre offre commerciale, même si vous ne changez pas de box.

Les box Fibre les moins chères

Voici les avantages et les inconvénients des box à petits prix.

Il est possible en France de bénéficier d’un abonnement FttH (fibre jusqu’à l’abonné) relativement peu onéreux : entre 20 et 30 euros par mois. Mais pour ce prix là, vous aurez difficilement accès à un décodeur TV. Il s’agit donc essentiellement d’offres Dual Play (internet et téléphone). Ne comptez pas non plus bénéficier des appels illimités vers les mobiles.  Les appels sont, en revanche, illimités vers les fixes en France et une centaine de destinations. Le débit sera aussi réduit par rapport aux offres haut de gamme. Enfin, les modems fournis sont généralement des boîtiers d’ancienne génération plus consommateurs d’énergie et avec un Wi-Fi moins performant.

Red by SFR
  • Ce qui fait la différence

le prix : c’est la Red Box de Red by SFR qui est la moins chère avec un abonnement de seulement 23 euros par mois

le débit : la Freebox Mini 4K promet jusqu’à 1 Gbit/s de débit descendant et un débit montant de 600 Mbit/s

les petits plus : La Boîte de Sosh comprend l’accès gratuit à une appli TV à regarder sur mobile, tablette, Mac et PC. La Freebox Mini 4K intègre un décodeur TV sous Android.

les options payantes : Red by SFR propose à la carte une option TV (entre 2 et 4  euros par mois), une option Débit Plus (5 euros) et une option illimitée vers les mobiles (5 euros). Sosh vend également une option Décodeur TV en supplément (5 euros par mois) et les appels illimités vers les mobiles de France et DOM (5 euros).

Les box Fibre les plus geeks

Quelles sont les offres les plus satisfaisantes pour les technophiles ? On vous dresse le panorama des boîtiers les plus innovants. Pour SFR, deux box sont disponibles au sein de l’offre commerciale SFR Fibre Premium. Nous avons retenu la plus avancée technologiquement avec un modem Wi-Fi 6 qui coûte 7 euros supplémentaires par mois.

Les opérateurs s’alignent à peu près tous sur les mêmes prix, soit une cinquantaine d’euros par mois. Les débits sont maintenant de 2 Gbit/s en download et de 500 à 700 Mbit/s en upload. Ils proposent également tous les appels illimités vers les fixes de France et DOM. Pour les appels vers des mobiles, plus d’une centaine de destinations est généralement incluse. Le nombre de chaînes accessibles via le décodeur TV est pléthorique (entre 100 et 200) et la box TV est obligatoirement 4K et HDR.

  • Ce qui fait la différence

Free se distingue en offrant jusqu’à 8 Gbit/s de débit descendant avec sa Freebox Delta. Il permet aussi, comme nous l’avons déjà écrit plus haut, de s’équiper de plusieurs répéteurs de manière à installer un Wi-Fi maillé.

-La génération du Wi-Fi : Bouygues Telecom et SFR sont les seuls pour le moment à proposer des modems compatibles Wi-Fi 6, la toute dernière génération de Wi-Fi et la plus performante.

-les répéteurs Wi-Fi : automatique et inclus pour Bouygues Telecom avec son nouveau modem, sur demande et inclus pour la Free et Orange.

La Livebox 5 d'Orange.

-L’assistant vocal : Free, Orange et SFR ont développé leur propre assistant vocal pour interagir avec son décodeur TV mais font aussi appel à Alexa d’Amazon pour compléter les requêtes. Bouygues Telecom a opté, lui, pour Google. 

-L’enceinte vocale : Free et SFR ont intégré une enceinte vocale à leur décodeur TV. Celle de la Freebox Delta est haut de gamme via une association avec Devialet, celle de SFR est plus classique. Mais Free vend la sienne à un tarif prohibitif de 480 euros. 

-Les contenus TV : Free est celui qui propose le plus de services et contenus associés à son offre Freebox Delta avec l’accès à Netflix, Prime vidéo et TV by Canal qui sont compris. 

-La domotique : possibilité de piloter des objets connectés depuis la Freebox Delta (Somfy et Philips Hue), et la Livebox Orange (Bosch, D-Link, Awos, Philips Hue, Netatmo), depuis l’application SFR Home pour SFR. 

-Le stockage : Free est le seul à continuer de proposer en supplément un disque dur physique de 1To avec sa Freebox Delta. SFR offre 1 To de stockage dans le cloud.

-L’enregistreur TV dans le cloud : il est de 128 Go pour Bouygues Telecom, il est compris mais délivré sur demande pour Orange (100 heures d’enregistrement),  

-Le pack sécurité : en option chez Free (caméra Wi-Fi, détecteur d’ouverture, détecteur de mouvement et alarme intégrée au modem), service Maison Protégée en option chez Orange (alarme, télésurveillance)

Les box 4G

Si vous résidez en zone rurale et que vous pâtissez d’un ADSL au ralenti, les box 4G sont pour vous. Voici nos conseils avant de vous lancer.

Le débit reste très fragile avec une box 4G car il dépend du réseau mobile extérieur et il y a des risques de saturation. Les performances dépendent également de la distance de la box avec les antennes 4G. Les fréquences captées influent également. Certaines ont plus de portée que d’autres. L’agrégation de plusieurs bandes de fréquence différentes permet enfin d’obtenir de la 4G+ avec un débit très supérieur. Le mieux est de consulter la carte de l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) pour savoir à portée de quelles antennes 4G vous vous trouvez et comparer les infrastructures des différents opérateurs, de manière à savoir lequel vous couvre le mieux.

Si l’expérience s’avère décevante, le premier mois d’abonnement est généralement remboursé à condition de rendre la box. 

Notons que ces box 4G sont éligibles à l’offre cohésion numérique qui permet de se faire rembourser jusqu’à 150 euros par l’Etat pour tout équipement destiné à améliorer la qualité de sa connexion Internet dans les zones rurales.

La 4Gbox de Bouygues Telecom.
  • Ce qui fait la différence

– le prix : Free est le moins cher avec un abonnement à 30 euros par mois

– l’enveloppe data : Bouygues Telecom est le seul à ne pas la limiter, les trois autres ralentissent la connexion une fois dépassé le seuil des 200 ou 250 Go d’internet mobile consommés. 

– les appels : SFR se distingue en incluant les appels illimités vers la France et les DOM depuis sa box 4G

– la télévision : Bouygues Telecom et Orange offrent l’accès à leur application TV 

– les frais de mise en service : Bouygues Telecom (19 euros), Free (19 euros), SFR (19 euros), rien pour Orange

– les frais de résiliation : Bouygues Telecom (19 euros), Free (29 euros), SFR (19 euros), rien pour Orange.

Qui sont les quatre principaux opérateurs ?

Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR concentrent l’essentiel des abonnés grand public. Présentation par ordre alphabétique :

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom tire l’essentiel de ses abonnés de la téléphonie mobile, son point fort historiquement. C’est donc un challenger sur le marché de l’accès à Internet fixe, d’autant plus qu’il s’est décidé plus tard que les autres à déployer de la fibre optique. Mais il est agile et inventif commercialement. C’est lui qui a lancé le premier des offres quadruple play (accès internet, téléphonie, télévision, mobile), lui qui a inauguré les box 4G, et encore lui qui vient de lancer une offre triple play sans box TV, remplacée par une simple application pré-installée dans des téléviseurs connectés.

Free logo siège

Free est le grand rival d’Orange historiquement sur le fixe en nombre d’abonnés. Mais il a toujours été le plus innovant sur ce marché.  Le FAI a littéralement inventé les box ADSL, ainsi que le triple play et imposé durant presque deux décennies les modems les plus performants. Plus récemment, il a proposé une enceinte vocale intégrée dans le décodeur TV ou lancé une offre à 8 Gbit/s. Free a longtemps séduit les jeunes et les geeks pour ces raisons, d’autant plus qu’il s’est ingénié à casser systématiquement les prix. Il a tenté de monter sérieusement en gamme avec la Freebox Delta. Mais sa dernière Freebox Pop renoue avec des tarifs plus abordables.

Orange

Orange, l’opérateur historique, rassure et inspire confiance à ses abonnés. Il tire cet avantage de son héritage direct de France Telecom. Il se distingue par un Service Après Vente performant et de nombreuses boutiques qui maillent le territoire. Il possède également un nombre de salariés et d’infrastructures sans commune mesure avec ses concurrents. Ce qui lui permet d’assurer la qualité de ses services mobiles et fixes mais aussi de dépêcher plus facilement des techniciens en cas de problème. Il est aujourd’hui leader en nombre d’abonnés, ainsi que sur le déploiement de la fibre optique. Mais Orange reste une force tranquille : ses tarifs sont élevés et il innove peu. Pour compenser et toucher une clientèle plus jeune, il compte sur Sosh, sa filiale low cost.

SFR logo

La marque SFR s’est d’abord fait un nom dans le mobile où elle s’est bâti une solide réputation. Depuis qu’elle a été refondue avec Numericable, elle a aussi récupéré un parc d’abonnés et une expertise sur le fixe mais orientée à la base sur la technologie du câble. Ce qui lui permet d’être l’opérateur leader sur le marché du Très Haut Débit (plus de 30 Mbit/s) en France. SFR se focalise désormais sur le déploiement de la fibre optique. Pas question de brader ses offres fixes : l’opérateur reste sur le créneau du moyen et du haut de gamme. Comme Orange, il mise sur sa filiale Red-by-SFR pour exister sur l’entrée de gamme.





Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0