fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Telex : Mots de passe taills pour la VR/AR, ServiceNow rachte la Bruxelloise Sweagle, Atos monte 16 Pflops la puissance HPC du DKRZ

Juin 22, 2020 | Web | 0 commentaires


– Les mots de passe à l’heure de la VR/AR. Des chercheurs de l’université de l’Etat de l’Arizona ont dévoilé le projet FMKit permettant la reconnaissance de mots de passe par un système de réalité augmentée ou virtuelle. Un système simple pour permettre à un utilisateur de se connecter à une application ou un service par un simple geste « on air ». Cette technologie va plus loin que celle du capteur de main Leap Motion et du casque Oculus Quest VR dans la mesure où le type d’écriture (façon de former les lettres, vitesse d’écriture, espacements…) est aussi pris en compte en tant qu’identifiant et plus seulement le mot de passe en tant que tel. FMKit supporte deux types de périphériques d’entrée – un contrôleur Leap Motion qui fonctionne à 110 balayages par seconde, et un gant de mesure de l’inertie personnalisé à 50 balayages par seconde – couplés à des modules Python. En tant que système d’identification des utilisateurs, FMKit atteint une précision de plus de 93% avec Leap Motion et de près de 96% avec le gant.

– ServiceNow rachète la start-up bruxelloise Sweagle. Installée également à Paris, Londres et New York, celle-ci fournit un service SaaS de gestion de données de configuration (paramètres, informations de sécurité, etc.). Les équipes ITSM et DevOps peuvent gérer ces données pour l’ensemble de l’entreprise à partir d’une interface de contrôle et disposer ainsi d’une source fiable unique. Sweagle recourt à l’apprentissage machine pour prévenir les erreurs de configuration susceptibles de causer des pannes et pour accélérer la résolution des problèmes. Il s’agit de la 17ème acquisition de l’éditeur de la plateforme SaaS de services ITSM et métiers Now. Les derniers rachats en date ont été ceux de Passage AI sur le développement de chatbot, de Loom Systems sur l’AIOps et de Fairchild Resiliency Systems sur la gestion de continuité d’activité.

– Atos monte à 16 Pflops la puissance HPC du DKRZ. Le constructeur français de supercalculateurs a signé avec le Centre de calcul allemand en climatologie un contrat de 5 ans pour lui livrer d’ici mi 2021 un système HPC basé sur sa technologie BullSequana XH2000. Equipé de 3000 noeuds de calcul reposant sur des puces Epyc d’AMD, de 800 To de mémoire principale et de 120 Po de capacités de stockage, ce superordinateur va quintupler la puissance actuellement disponible (3,14 Pflops) avec l’actuel Mistral du DKRZ, déjà fourni par Atos en 2015. L’achat du HPC est financé par l’organisme de recherche allemand Helmholtz, par la société Max Planck et par la ville de Hambourg. Sa valeur s’élève à 32,5 millions d’euros. Le mois dernier, toujours en Allemagne, Atos annonçait l’installation en septembre du supercalculateur Juwels de 70 Pflops au Centre de recherche des Laboratoires Jülich. Cet HPC embarquera plusieurs centaines de lames BullSequana X215 couplées à des GPU Nvidia A100 interconnectés NvLink. Il s’annonce comme le plus puissant d’Europe. Le classement semestriel Top500 des supercalculateurs les plus performants au monde vient tout juste d’être publié. La 1ère place est cette fois détenue par le système japonais Fugaku qui affiche une puissance de 415,5 Pflop/s (jusqu’à 513,8 Pflop/s en crête) devant le Summit d’IBM, désormais 2ème avec ses 148,6 Pflops.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0