fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Juil 4, 2020 | Web | 0 commentaires


Le Chromebook Duet de Lenovo a plusieurs atouts faire valoir dans ce segment de march. Accessible et polyvalent, il peut servir de machine d’appoint.

Selon notre confrère, le Chromebook Duet de Lenovo est peut-être l’un des seuls Chromebooks à mériter véritablement l’appellation de Chromebook. Tout comme l’iPad d’Apple ou le Surface de Microsoft, l’identité du Duet réside dans sa polyvalence. Avec son design léger, son écran WUXGA lumineux et son étui magnétique qui porte le clavier détachable, il assume pleinement son rôle, offrant un ensemble portable et élégant.

Côté tarif, le Duet cumule aussi les avantages, puisqu’il ne coûte que 331€ sur Amazon en 64 Go de stockage (la version 128 Go n’est pas encore disponible), clavier détachable inclus. Certes, le Duet reste un Chromebook bon marché, mais sa personnalité originale fait plus que compenser son processeur limité. Donc, même s’il est distancé dans les tests de vitesse par des Chromebooks de milieu de gamme comme le Pixelbook Go, le Duet se démarque de ses concurrents.

Un concentré de design

Selon Michael Simon, le Duet a tout l’air d’avoir été conçu par Google. Le dos est bicolore bleu et gris, comme les téléphones Pixel, la lunette affiche un cadre uniforme comme le Pixel Slate, et la cover du clavier semble tissée, comme le corps du Pixel. En résumé, le Duet a pris le meilleur des produits de Google et son apparence est très réussie. L’appareil photo est un peu trop proéminent au goût de notre confrère, mais il n’est pas pire que celui de n’importe quelle autre tablette.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Le Duet est assez fin, si bien que la caméra est très visible. (Crédit : Michael Simon/IDG)

Mais, malgré ce design peu original, les détails sont soignés. Le bouton d’alimentation et la bascule de volume sont parfaitement séparés par une ligne de couleur qui crée une belle symétrie, les haut-parleurs sont sur le dessus et ne sont pas être recouverts par le clavier, et le seul port USB-C est en bas pour éviter d’emmêler le cordon. C’est également sur ce port que se brancheront les écouteurs, car le Duet n’a pas de prise jack. C’est la seule véritable déception. Et encore : Lenovo livre un adaptateur 3,5 mm vers USB-C avec son Chromebook. À lui seul, le Duet ne pèse que 450 Gr, soit moins que l’iPad de 9,7 pouces. Ses dimensions de 160 x 240 mm font qu’il est extrêmement facile à tenir d’une main, et son écran de 10,1 pouces n’est ni trop grand ni trop petit. L’épaisseur de la lunette autour de l’écran est uniforme et le bord relativement fin, de sorte que le regard est très centré sur l’écran.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Lenovo a eu une bonne idée en divisant le boîtier du clavier en deux parties. (Crédit : Michael Simon/IDG)

Et quel écran ! Alors que la plupart des Chromebooks dans cette gamme de prix ont un écran de 720p seulement, l’écran du Duet affiche une résolution Full HD WUXGA de 1900×1200, à la fois lumineuse et nette. La luminosité maximale dépasse les 500 nits et, bien qu’elle soit un peu inégale par endroits, selon notre confrère, c’est l’un des meilleurs écrans de Chromebook du marché, toutes gammes de prix confondues. Il le compare même au merveilleux écran 2000×3000 Molecular Display du Pixel Slate. A ce prix-là, difficile de trouver meilleur écran, sauf à acheter un iPad en solde.

Un clavier additionnel et une béquille

Avec son formidable écran et son design léger, le Duet pourrait faire une excellente tablette exécutant n’importe quel OS, mais le Chromebook offre une vitrine particulièrement intéressante pour prendre acte des améliorations apportées au mode tablette de Chrome. Avec la version 81, Google a introduit des gestes de navigation inspirés d’Android. Or, ceux-ci s’avèrent parfaitement adaptés à une tablette aussi petite. L’expérience est assez proche de celle que l’on pourrait avoir avec un grand téléphone. Les va-et-vient vers l’écran principal sont intuitifs et rendent l’interface utilisateur intelligente et animée. Mais le Duet a un autre atout dans sa manche : il peut se transformer en un minuscule ordinateur portable. Et cela, sans coût supplémentaire. Alors qu’il faut débourser plus d’une centaine d’euros pour doter l’iPad, le Surface ou le Pixel Slate d’un clavier additionnel, le clavier détachable du Duet est fourni par Lenovo, si bien que le rapport qualité-prix du Duet est vraiment imbattable.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Le Lenovo Duet est livré avec un étui magnétique qui s’adapte comme un gant. (Crédit : Michael Simon/IDG)

Comme la plupart des claviers de tablette, celui du Duet est magnétique et se fixe à l’aide de broches Pogos et de plusieurs aimants. Mais il y a une différence : le clavier du Duet est partagé en deux parties, le dos faisant office de protection quand le clavier n’est pas utilisé. Les deux parties sont fermement attachées et fonctionnent bien ensemble, mais elles sont plus étranges quand on les considère séparément. La béquille intégrée, qui ressemble à celle de la tablette Surface de Microsoft, permet plusieurs positions de réglage, mais il faut deux mains pour la retirer – et même dans ce cas, c’est un peu délicat. En retirant la béquille, notre confrère précise qu’il a souvent tiré aussi le boîtier arrière. Mais finalement, même quand il utilisait le Duet comme tablette, il a souvent laissé la plaque arrière, autant pour profiter de la béquille que du revêtement texturé, fort agréable.

C’est une bonne chose, car le clavier n’est pas l’élément le plus réussi du Duet. Si la course des touches est suffisante, la frappe est un peu étriquée du fait de la petite taille du clavier – et certaines touches, comme la virgule et l’apostrophe, sont réduites à des demi-touches, ce qui les rend plus difficiles à frapper. De plus, malgré sa petite taille, le clavier fait plus que doubler le poids du Duo quand il est attaché. Enfin, quand on rabat le clavier sur l’écran, ce dernier s’éteint, mais comme il n’y a pas de fermeture magnétique côté clavier, celui-ci glisse et finit par s’ouvrir quand on transporte le Duet dans un sac.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Quand on le regarde sur le côté droit, le Duet de Lenovo ressemble beaucoup à une tablette Surface. (Crédit : Michael Simon/IDG)

S’il coûtait 100 € ou plus, notre confrère ne recommanderait peut-être pas le clavier du Duet, mais en tant qu’accessoire inclus avec le Chromebook, il complète parfaitement cette tablette dont il vante les qualités. Lenovo a fait preuve d’intelligence en divisant le boîtier du clavier en deux, car même si vous optez pour un clavier Bluetooth de taille normale pour vos besoins, vous serez content de pouvoir vous rabattre sur la cover du Duet pour taper un long courriel ou pour regarder un film en profitant de la béquille.

Juste assez de puissance, plus qu’assez d’autonomie

Si vous cherchez un Chromebook puissant, alors le Duet n’est pas fait pour vous. Son processeur MediaTek Helio P60T, lancé en 2018, n’est pas un foudre de guerre, et un minimum de 4 Go de RAM ne vous permettra pas d’avoir des dizaines d’onglets ouverts dans votre navigateur. Le Duet est sensiblement plus lent que les Chromebooks basés sur le CPU Core i5 d’Intel, comme le Pixel Slate ou le Pixelbook Go, mais globalement, il s’acquittera de ses tâches avec facilité.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Comme on pouvait s’y attendre, dans le benchmark CrXPRT 2, le Duet tire son épingle du jeu. (Crédit : Melissa Riofrio/IDG)

Évidemment, votre expérience variera en fonction de ce que vous voulez faire. Mais de façon générale, le Duet sera aussi performant qu’un processeur Intel Celeron ou OP1. C’est-à-dire qu’il est suffisamment performant. Si le Duet fait clairement moins bien que d’autres ordinateurs Chrome récents dans le test de performance CrXPRT 2, pour les tâches courantes, il n’est pas aussi lent que ce que laisse croire le graphique.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Dans les benchmarks Basemark 3, le Duet ne brille pas par ses performances, mais dans le monde réel, il est loin d’être aussi mauvais que le laissent croire ces résultats. (Crédit : Melissa Riofrio/IDG)

On peut en dire autant du benchmark Basemark 3.0, qui mesure les performances du navigateur et la réactivité des applications web, deux éléments très importants sur un Chromebook. Là encore, le Duet fait figure de parent pauvre par rapport à un Chromebook à base de Celeron, mais il n’est pas aussi mauvais que le graphique voudrait le faire croire. Oui, les sites se chargent un peu plus lentement et les vidéos mettent un peu plus de temps à se lancer, mais cela reste très supportable d’après notre confrère. Chrome n’a pas tendance à s’enliser avec le temps comme les autres systèmes, donc les performances devraient être bonnes pour les choses que veulent faire la plupart des gens.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

L’autonomie de la batterie du Duet est tout simplement remarquable. (Crédit : Melissa Riofrio/IDG)

Concernant l’autonomie de la batterie, les résultats sont très enthousiasmants. En effet, Lenovo annonce une autonomie de 10 heures pour le Duet, mais lors de ses tests, notre confrère est allé bien au-delà. Dans les benchmarks, l’autonomie a dépassé les 15 heures. Notre confrère raconte qu’il a facilement réussi à tenir plusieurs jours en utilisation régulière. C’est un peu comme pour l’iPad : il n’a jamais eu à se préoccuper de la durée de vie de la batterie. La durée de vie en veille est formidable, et le Duet ne consomme rien quand il est en veille, même avec le clavier connecté. A choisir, notre confrère préfère ce surcroît d’autonomie à un processeur le plus rapide, et on peut dire qu’avec le Duet, il est comblé. Il est sûr que la machine tiendra toute une journée, qu’elle sera suffisamment puissante, et qu’il n’aura pas à s’inquiéter de grand-chose.

Acheter ou pas le Chromebook Duet de Lenovo ?

À une époque où les enfants suivent leurs cours à la maison, où les parents passent du temps sur Netflix pour se changer les idées et où personne ne veut dépenser trop d’argent du fait de l’incertitude économique, le Duet répond à toutes les problématiques. Mais, même si la situation était normale, notre confrère recommanderait à tous le Duet. Selon lui, c’est une machine parfaite qui peut convenir aux besoins de la plupart des utilisateurs.

Test Lenovo Chromebook Duet : polyvalent et conomique

Le design bicolore du Duet rappelle celui du Pixelbook. (Crédit : Michael Simon/IDG)

L’écran est peut-être un peu petit et le clavier un peu étroit si l’on doit travailler pendant des heures. Mais, à part ça, le Duet est une petite machine formidable, soit en complément d’un ordinateur portable plus grand, soit comme portable pour l’école, soit pour visionner des vidéos en streaming. Même si vous n’utilisez jamais le clavier autrement que comme support, le Duet, à la fois excellent et peu cher, place la barre très haut pour toutes les tablettes Chromebook à venir.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0