fbpx
Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
sa.expert.consult@gmail.com

Un éclairage durable grâce à des plantes ?

Mai 2, 2020 | economie | 0 commentaires



Un éclairage durable grâce à des plantes ?

Les fans du film Avatar en ont rêvé. Des chercheurs sont à deux doigts de l’avoir fait. Ils ont trouvé un moyen de faire pousser des plantes qui brillent dans le noir de manière marquée et sur tout le cycle de leur vie. L’éclairage durable de demain ?

Une jungle luxuriante… et luminescente. Ça se passe sur Pandora, l’exolune découverte dans le film Avatar. Et peut-être bientôt sur Terre. Car des chercheurs de l’Institut de chimie bioorganique de l’Académie russe des sciences — et d’autres — annoncent aujourd’hui être parvenus à créer, à partir d’un ADN de champignon, des plantes qui produisent, tout au long de leur cycle de vie, leur propre lumière.

La bioluminescence — comprenez l’émission de lumière par un organisme vivant –, ce n’est pas nouveau. Mais cette fois, les chercheurs ont misé sur le fait que, chez le champignon, le phénomène est lié à une molécule organique qui sert aussi aux plantes à fabriquer leurs parois cellulaires : l’acide caféique (C9H8O4) — qui est sans rapport avec la caféine. Au cours du cycle métabolique, deux enzymes convertissent cet acide en un précurseur luminescent. Celui-ci est ensuite oxydé par une troisième enzyme pour produire un photon. Une quatrième enzyme reconvertit la molécule oxydée en acide caféique. Et le cycle peut recommencer.

Les travaux des chercheurs de l’Institut de chimie bioorganique de l’Académie russe des sciences ont notamment porté sur des plants de tabac dont la génétique est simple et qui grandissent rapidement. Mais ils assurent que leur technique peut s’adapter à beaucoup d’autres plantes. © Planta, YouTube

En prime, des indications sur l’état de l’environnement

Ainsi, en insérant de l’ADN de champignon dans des plantes, les chercheurs ont obtenu une bioluminescence dix fois plus éclatante et bien plus constante que celle qu’ils avaient pu obtenir par le passé. De quoi envisager de commercialiser — par le biais d’une société baptisée Light Bio et en partenariat avec la start-up moscovite Planta — bientôt des plantes d’intérieur ornementales qui brilleraient dans la nuit.

D’autant que, assurent les chercheurs, la production de lumière ne nuit pas à la santé des plantes. Au contraire, elle fournit un indicateur du fonctionnement de leur métabolisme ou de l’état de leur environnement. Car l’éclat de ces plantes augmente, par exemple, considérablement lorsqu’une peau de banane mûre — qui émet de l’éthylène — est placée à proximité.

Cela vous intéressera aussi

Kezako : la bioluminescence pourrait-elle servir d’éclairage au quotidien ?  Certains animaux, des végétaux et des bactéries sont capables de produire de la lumière. Cette bioluminescence, étudiée par les scientifiques, pourrait-elle remplacer nos ampoules ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous éclairent sur la question durant cet épisode de Kezako. 

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.



Source link

Besoins de renseignements.

Vous désirez lancer un nouveau projet ou remettre votre site au goût du jour !

Notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais à près la réception de votre message, nous pourrons au mieux répondre à votre demande si vous nous décrivez votre projet le plus précisément possible.

0